Accueil Les Lions Watford : Ismaïla Sarr, de l’ombre à la lumière

Watford : Ismaïla Sarr, de l’ombre à la lumière

0

Ismaïla Sarr s’est fait une place au soleil à Watford: des galons de titulaire, une deuxième partie de saison prometteuse, cinq buts et un exploit historique, samedi dernier en faisant tomber Liverpool de Sadio Mané …Bref, une situation qui a ébloui toute l’Angleterre. Un match référence qui le sort de l’ombre.

Les débuts du fils de Saint-Louis n’ont pas été faciles. Lorsqu’il quittait Rennes pour Watford, beaucoup d’observateurs s’étaient opposés à ce transfert, arguant qu’il pouvait attendre encore pour se rendre en Angleterre. Surtout qu’il est si jeune (22 ans) et qu’il n’a pas encore atteint la maturité. Pire, après des bouts de match, Sarr a raté quelques rencontres suite à une blessure à la jambe avant de s’imposer dans le onze de départ. Et après quelques semaines intéressantes fin décembre et début janvier (2 buts, 3 passes décisives), l’ancien joueur du FC Metz s’est une nouvelle fois blessé, cette fois-ci à la cuisse, ratant quatre autres matches toutes compétitions confondues. Bien avant, son entraîneur hésitait souvent à le titulariser. La preuve, il a peu marqué lors de ses quatre premiers mois à Watford, même s’il a été gêné par une blessure aux ischio-jambiers, en début d’année. Mais, quelques mois après, les choses ont changé après un long temps d’adaptation.

Un doute levé au bon moment

Le doute semble alors levé. Et cette performance arrive à point nommé. Car le début de saison n’a pas été très rose pour Ismaïla Sarr. La suite, tout le monde la connaît désormais avec 21 minutes de jeu contre Manchester United le 23 février (défaite 3-0) et ce match de haut niveau contre Liverpool samedi, où il a été auteur d’un week-end historique marqué par un doublé et une passe décisive. Sa prestation XXL a amplement participé au succès historique des Hornets, qui ont réussi à faire chuter les Reds pour la première fois de la saison en championnat. Un Sénégalais passé par là face à un autre Sénégal, Sadio Mané.

La joie de son entraîneur

Son entraîneur Nigel Pearson s’est très honoré : « c’est un bon joueur, un très bon joueur, et il est jeune en plus. J’hésite à placer des attentes trop élevées sur lui. Quand vous avez de jeunes joueurs, c’est important pour eux d’apprécier leur football, mais son impact a été très bon aujourd’hui (samedi) », a-t-il réagi à la fin de la rencontre. « Nous devons faire tout notre possible pour qu’il reste disponible. Mais il a joué son rôle comme tout le monde.»

Et Ismaïla Sarr, auteur de cinq buts et quatre caviars en 18 matches de championnat, sera forcément attendu lors des prochaines sorties. La fin de saison s’annonce palpitante.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here