La Fédération sénégalaise de football (FSF) pense, qu’après dix ans d’existence, l’audit de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) est plus que nécessaire. Dans ce sillage, renseigne Record, le comité exécutif de l’instance fédérale a annoncé la création d’une commission qui pilotera le projet.

A l’orée de la présente saison, Me Augustin Senghor, président de la FSF, repris par le journal, a indiqué avoir remis à la Ligue pro une enveloppe de 50 millions de FCFA. Mais cette dernière est revenue à la charge, à travers une correspondance pour demander 250 millions FCFA afin de faire face à des dépenses et d’autres dettes. Mais, les fédéraux ont opposé un niet catégorique. Il s’agit de faire disparaitre cette pratique, confie la source.

Dans un autre registre, Me Augustin Senghor compte apporter des changements dans son administration, touchant du doigt les « vrais problèmes » de l’entité qu’il préside depuis 2009. « Tout le monde reconnait qu’il a quelques manquements, souffle un fédéral à Record. D’où la nécessité de la réorganisation. Ce n’est pas une affaire personnelle mais c’est un problème de système. Il y a des manquements un peu partout. Le mieux, c’est de pouvoir faire des réunions de coordination. L’administration fédérale a montré des limites. »
L’idée de la mise en place d’un tribunal arbitral local pour trancher les litiges et autres problèmes, a été également émise.