Engagé comme adjoint de Malick Diop, l’entraîneur de Gfc, Tony Silva, qui est en même temps préparateur des gardiens, dit apporter «son expérience et son vécu».

«Malick Diop est en train de bien s’acquitter de sa tâche. Je vais apporter ma touche en faisant bénéficier à l’équipe mon expérience et mon vécu», souligne l’ancien portier des Lions. Qui va aussi s’occuper de son secteur-clé. «Je vais m’occuper des gardiens et discuter avec l’entraîneur principal pour lui faire bénéficier de mon expérience. J’ai vécu plusieurs années en Europe», a-t-il fait savoir.

Présent hier du haut de la tribune du stade Amadou Barry où il suivait son équipe contre l’Us Ouakam (2-2), celui qui a fait partie de la génération dorée de 2002 a jugé la prestation du gardien du Gfc, Pape Diatta Ndiaye. L’ancien dernier rempart de Monaco trouve à ce dernier des qualités même s’il juge ses «sorties hasardeuses». «On va le rectifier», promet-il dans un large sourire.
Estimant que les gardiens sénégalais évoluent dans de dures conditions, Tony pense que ces derniers «manquent un peu d’entraînement». «Il faut un travail spécifique. Et dans beaucoup de clubs, on n’en trouve pas. Je suis venu là pour faire aussi des stages pour tous les gardiens», tient-il à souligner.
Du côté de l’équipe adverse, l’ancien international sénégalais souligne que Pape Latyr Ndiaye, gardien de l’Uso, à un long vécu dans le championnat sénégalais. «Il gère bien son équipe malgré qu’il ait pris un but (Gfc menait à la mi temps 1-0). Il n’a pas commis d’erreur. Les gardiens font montre d’une certaine envie jusqu’à leur valoir de commettre des erreurs. Il faut leur parler en faisant savoir qu’un match se résume en des temps fort et faible», conseille le coach adjoint.

Previous articlePape Souaré: “Je vais continuer à apprendre et me servir de ces contre-performances pour évoluer très vite”
Next articleAlassane Ndour, nouveau Team manager de Niary Tally

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here