Le stade Abdoulaye Wade de Diamniadio qui accueillait, mardi, le premier match officiel de l’équipe nationale de football du Sénégal a été transformé en chaudron par des supporters survoltés qui ont poussé les Lions à la victoire.

Le stade Abdoulaye Wade de Diamniadio qui accueillait, mardi, le premier match officiel de l’équipe nationale de football du Sénégal a été transformé en chaudron par des supporters survoltés qui ont poussé les Lions à la victoire, synonyme de qualification pour la Coupe du monde face à l’Egypte.

La rencontre qui s’est jouée à guichets fermés devant 50 000 spectateurs a répondu à toutes ses promesses d’avant match.

Les milliers de supporters des Lions qui ont pris d’assaut, très tôt, le stade Abdoulaye-Wade, ont tout mis en œuvre pour mettre leur équipe sur les bons rails de la qualification. Une mobilisation dont l’ampleur a dépassé toutes les attentes.

Les queues devant les différentes entrées du stade s’étendaient sur plusieurs centaines de mètres. Une véritable marée humaine bravant la poussière et le froid soufflant sur Dakar, mardi matin, s’est ruée vers Diamniadio.

Habillés aux couleurs nationales, bandeaux autour de la tête et du poignet, drapeaux entre les mains et les sifflet à la bouche : les supporters ont, sans répit, fait monter l’ambiance du matin jusqu’au tir victorieux de Sadio Mané.

Cette ambiance unique aux alentours du stade n’était qu’un avant-goût de l’atmosphère incroyable et bouillante qui se préparait à l’intérieur du stade et dans les gradins.

La magie émanant de la communion envoûtante entre le douzième Gaindés, le “Allez Casa” et les supporters du jour, a opéré dans la prestation et la performance des hommes d’Aliou Cissé.

A leur entrée sur le terrain pour l’échauffement, les joueurs sénégalais ont eu droit à une véritable ovation.

Lorsque Sadio Mané a harangué le public, le stade est en ébullition. La température est montée encore d’un cran. Les tam-tam et les tambours résonnèrent de plus belle. Les chants, les applaudissements et les acclamations ont accompagné les moindres gestes de l’équipe nationale.

C’est à gorges déployées, que le fantastique public sénégalais a chanté un vibrant hymne national.

Cependant, ces milliers de spectateurs n’avaient pas pour mission que stimuler les joueurs du Sénégal. Ils devaient aussi à tout prix déstabiliser l’adversaire, l’Égypte.

Un rôle qu’ils ont tenu à l’extrême limite. Mohamed Salah et ses coéquipiers sont hués sur chacun de leur mouvement. Les hostilités sont lancées depuis l’hymne national égyptien, le public sénégalais ne comptant pas faire de cadeau à son adeversaire.

Les Lions du Sénégal électrisés par des supporters autant survolés, n’avaient surtout pas le droit, mardi après-midi, dans ce chaudron, de passer à côté de l’histoire.

Ils savaient que ce 29 mars 2022, ils avaient pour mission d’écrire de nouvelles belles pages dans le livre d’histoire du football sénégalais, déjà riche d’une fraîche Coupe d’Afrique des nations (CAN), arrachée aux tirs au but, le 6 février contre cette même équipe égyptienne.

Il était impensable pour Sadio Mané et ses coéquipiers de décevoir. Dans un cafouillage dans la surface adverse, à la 2ème mn, Boulaye Dia ouvre le score. C’est l’effervescence dans le stade. Une joie indescriptible. La mobilisation et l’engagement de tout un pays récompensés.

Boulaye Dia et Ismaila Sarr dans les 45 dernières minutes du match, Bamba Dieng et Pape Abou Cissé dans les prolongations avaient de quoi en finir avec la rencontre, mais le destin a voulu qu’un match de football entre ces deux équipes se termine toujours aux tirs au but. Et à la fin, le Sénégal gagne.

Sadio Mané, dernier tireur comme à la finale de la CAN a donné à nouveau le sourire à des millions de Sénégalais, mais surtout à des supporters qui ont joué un rôle capital dans la qualification à la coupe du monde prévue du 21 novembre au 18 décembre 2022 au Qatar.

Après les éditions de 2002 et 2018, le Sénégal décroche sa troisième qualification pour une coupe du monde.

SourceAps
Article précédent«Une revalorisation du salaire de Aliou Cissé doit se faire par rapport aux services rendus à la nation…»
Article suivantContribution: Sénégal: Aliou Cissé, enfin prophète en son pays ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here