Souleymane Camara of Montpellier during the Ligue 1 match between Paris Saint Germain and Montpellier at Parc des Princes on February 20, 2019 in Paris, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport via Getty Images)

Dernier joueur de la génération 2002 à arrêter de jouer au football à 37 ans, Souleymane Camara a expliqué les raisons de sa longue carrière.

« La religion m’a permis de me caser. Pour réussir, j’ai eu la chance de coutoyer de grands joueurs à Monaco. Je sais comment faire pour réussir dans le milieu. J’avais envie d’aider ma famille. Il fallait faire des sacrifices. Ce n’est pas facile. Quand on voit ses amis après les matchs, on a envie de partager des moments avec eux. Mais, j’ai privilégié ma carrière. Aujourd’hui, j’ai le temps de passer du bon temps », a-t-il révélé, lundi soir, sur la 2STV.

Les temps forts des treize saisons de Souleymane Camara à Montpellier

 Le rôle de sa femme avec l’aide de Dieu

« Le bon Dieu m’a mis en rapport avec une personne qui compte pour moi. Il s’agit de ma femme qui s’est beaucoup sacrifiée pour moi. Elle m’a beaucoup aidé à réussir cette tâche », a précisé Souleymane Camara qui a arrêté sa carrière professionnelle à Montpellier à l’âge de 37 ans.

Son passage à Nice, le grand saut

« Mon passage à Nice m’a permis de grandir. Je venais de Monaco et il y a une rivalité être les deux clubs. J’avais du mal à jouer et quand je suis arrivé, les supporters me sifflaient. On me sifflait tout le temps. J’avais signé 4 ans, mais la direction du club a souhaité me libérer parce qu’elle dit qu’elle n’arrive pas à sortir quelque chose en moi. Mais, j’ai voulu rester pour montrer que j’étais capable de réaliser quelque chose. Après, je suis resté deux ans en prenant un préparateur. Depuis lors, je n’ai jamais pris de vacances pleines. Je faisais dix jours à Dakar avant de retourner pour une pré-saison », a expliqué l’ancien attaquant des Lions du Sénégal (35 sélections).

Auteur de 62 buts en Ligue 1 française, l’homme aux 20 ans de carrière a néanmoins des regrets dans sa vie de footballeur. » Je suis croyant, donc on ne peut pas tout gagner. J’ai réalisé des choses et je remercie le bon Dieu. J’ai fait 20 ans de carrière sans des soucis physiques. Je pense que c’est ce qui est le plus important », a soutenu Soueymane Camara qui a dit stop le 18 mai dernier.

Parlant de sa reconversion, il dit avoir échangé avec le président de Montpellier. « Je suis en phase de réflexion, je discute avec mes conseillers et le moment venu je le dirai. J’y travaille car j’ai des choix, soit devenir entraîneur, recruteur… », a conclu le champion de France en 2012 avec Montpellier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here