PARTAGER

Le gardien de but des Lions Khadim Ndiaye qui a sauvé au moins deux balles de but ce samedi contre le Burkina Faso (0-0) a été l’un des meilleurs joueurs de cette rencontre comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Le gardien de but du Horoya AC de Guinée qui n’a dû sa titularisation qu’au forfait de l’habituel portier titulaire Abdoulaye Diallo, a démontré l’instant d’une rencontre qu’il a encore progressé.

Alors que des supporters étaient sceptiques quant aux capacités de l’ancien gardien de la Linguère de Saint-Louis de se mettre à niveau de la sélection nationale, le natif de Louga a rassuré son monde sur une première claquette sur le coup franc travaillé de l’attaquant burkinabé Alain Traoré.

Une claquette de haute classe qui a permis aux Lions de rester dans leur match et quelques minutes, c’est une sortie autoritaire au pied qui a conforté qu’il est plus qu’une doublure dans cette équipe nationale.

Les Lions qui n’ont pas montré grand-chose ont pu compter sur un gardien de niveau international qui a énormément progressé ces dernières années.

Alors que le public sénégalais n’a d’yeux que pour les championnats européens (anglais et français), l’ancien gardien du Jaraaf de Dakar a démontré que sous d’autres cieux, on peut continuer à progresser et à se mettre à un niveau international.

De toute façon, lors de cette 3-ème journée, le gardien international a permis aux Lions de gagner un point alors que ses autres coéquipiers ont eu du mal à se retrouver.

La performance du gardien de but confirme la difficulté que les Lions éprouvent face à des équipes bien organisées qui préfèrent attendre avant de placer des contres bien sentis.

En attendant, le sélectionneur national, Aliou Cissé qui s’attend à un match ouvert à Ouagadougou pour la manche retour, est obligé de pouvoir encore compter sur un Khadim Ndiaye en pleine possession de ses moyens pour aller chercher les points perdus à domicile.

Pour un gardien de but qui peinait à convaincre de ses qualités sauf en Guinée où du président Antonio Souaré à la presse spécialisée, tout le monde lui tresse des lauriers.

L’ancien gardien de but de la Linguère de Saint-Louis vainqueur de la Coupe du Sénégal en 2008 et champion du Sénégal en 2009, a remis les choses à l’endroit quand il poussait Tony Sylva vers une retraite internationale anticipée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here