PARTAGER

La double confrontation entre le Sénégal et le Burkina Faso s’approche à grands pas. Après une longue pause dans ces éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018/Zone Afrique, Lions et Étalons vont finalement pouvoir se départager les 2 et 5 septembre prochain. Pour ces deux matchs clés, pouvant définir la carrière d’Aliou Cissé en tant qu’entraîneur de l’équipe nationale, “l’Aboyeur” a choisi de jeter son dévolu en attaque sur trois joueurs: Moussa Konaté, Mame Biram Diouf et Moussa Sow. À part le poste d’arrière gauche qui, depuis l’accident malheureux de Pape Ndiaye Souaré, crée énormément de souci à l’entraîneur des Lions, le poste d’avant-centre est peut-être le seul qui est encore à prendre, et ce depuis des lustres.

 

Moussa Konaté: le chouchou de retour

Moussa Konaté effectue son retour en équipe nationale après avoir été absent du match face à la Guinée équatoriale (3-0) en éliminatoires de la CAN 2019. Aliou Cissé avait décidé de le “laisser avec son club dans le souci de regarder d’autres joueurs”. Très souvent sélectionné, Konaté se trouvait dans une situation difficile dans son club, le FC Sion, qui ne lui donnait pas suffisamment de temps de jeu. Maintenant qu’il a signé au Amiens SC, nouveau promu en Ligue 1, le moral est au beau fixe pour Konaté qui avait envie de « découvrir la Ligue 1 » et sûrement de donner un nouvel élan à sa jeune carrière. Cissé cherche donc à remettre son attaquant dans le bain et à lui redonner une confiance qu’il avait perdu. Comme on dit, “la connaissance est le pouvoir” et personne ne connait Moussa Konaté mieux que le coach des Lions, après l’avoir côtoyé et vu grandir depuis ses débuts en petite catégorie. Il connait son potentiel mieux que quiconque. Et pour cette raison, Konaté a la côte sur Babacar Khouma et Famara Diedhiou, d’autant plus que Khouma et Diedhiou compte, ensemble, moins de buts que Konaté en avait en équipe nationale lorsqu’il avait leur nombre actuel de sélections.

 

Mame Biram Diouf: Régulier mais inefficace

Il est facile de constater qu’Aliou Cissé a une grande confiance en Mame Biram Diouf. L’attaquant/latéral de Stoke City est régulièrement convoqué en équipe nationale malgré sa longue disette de buts en club. L’entraîneur de Stoke City Mark Hughes disait récemment que son joueur « commençait à se rendre compte de son efficacité au poste de latéral ». Diouf par contre regarde sa situation d’un autre œil et pense que son entraineur l’a « piégé » en le faisant jouer à ce poste. “Diego” se trouve donc dans une situation compliquée en club. Mame Biram Diouf, c’est maintenant 6 petits buts en club depuis deux ans, aucun but en sélection depuis plus d’un an et une situation compliquée en club. Statistiques alarmantes pour un attaquant. Malgré tout, il tient la corde sur les listes d’Aliou Cissé. Son total de but en sélection, son expérience et son “travail de sape” comme aime tant le dire le coach, y sont surement pour quelque chose. Une chose est sure, Diouf est loin d’être devant la concurrence en attaque et pourrait se retrouver sur le banc face aux Étalons.

 

Moussa Sow : L’heure de la confirmation

Depuis le match Sénégal – Cap-Vert en Octobre 2016, Moussa Sow marque à chaque fois qu’il joue en équipe nationale. Cette efficacité offensive flagrante pourrait lui permettre de finalement avoir la confiance du coach et de démarrer ces matchs cruciaux. Aliou Cissé a longtemps préféré mettre Mame Biram Diouf comme titulaire pour effectuer un travail d’épuisement de la défense adverse, avant de lancer Moussa Sow pour terminer le travail. Cette stratégie était évidente durant la Coupe d’Afrique. Coach Cissé pourrait changer cette stratégie vu la forme de Moussa Sow en équipe nationale. Le numéro 7 des Lions est cependant loin d’être dans une situation idéal en club, ayant quitté Fenerbahçe pour retourner à Al-Ahli. En cette saison de Coupe du Monde, le coach des Lions sait l’importance d’évoluer au haut niveau, d’autant plus que Sow a maintenant 31 ans : « Moussa doit faire l’effort de retrouver un club en Europe » disait-il en conférence de presse. La balle est donc dans le camp de Moussa Sow.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here