La Fédération sénégalaise de football (FSF) travaille à attirer les meilleurs footballeurs susceptibles de jouer pour l’équipe nationale du Sénégal, a assuré son premier vice-président, Saer Seck, dans un entretien avec l’APS.

“Oui, je peux vous certifier que les appels du pied ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd”, a-t-il répondu à la question de savoir si l’instance dirigeante du football national a entrepris des démarches pour sélectionner le défenseur du Paris-Saint-Germain (élite française), Abdou Diallo.

Dans un entretien avec la radio française Europe 1, le défenseur né en France de parents sénégalais, a déclaré : “Jouer pour une sélection nationale, ça représente toujours quelque chose, moi qui suis franco-sénégalais”.

“Aujourd’hui, oui, je peux opter pour la France ou pour le Sénégal, mais (…) on ne m’a pas choisi”, avait dit Abdou Diallo, qui peut jouer comme défenseur axial ou au poste d’arrière gauche.

Le poste d’arrière est resté depuis quelques temps le Talon d’Achille de l’équipe nationale du Sénégal.

Aliou Cissé a certes appelé Arial Mendy (Servette, Suisse) lors de la double confrontation contre la Guinée Bissau, en novembre dernier, mais c’est pour finalement titulariser le droitier Youssouf Sabaly au poste d’arrière gauche.

Dans un passé récent, c’est Saer Seck, par ailleurs président de l’académie Diambars, qui allait à la rencontre des binationaux. Il a ainsi pu décrocher l’ancien international Espoir français Cheikh Mbengue, qui jouait à l’époque au Toulouse FC.

“Au moment opportun, des décisions seront prises”, a fait savoir le président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) sans plus de détails.

Pour la reprise des compétitions avec les Lions, Aliou Cissé avait fait appel aux binationaux Bingourou Kamara (RC Strasbourg) et Boulaye Dia (Reims), qui ont étrenné leurs premières sélections lors du match amical (1-3) contre le Maroc, en octobre dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here