Félicitations à nos lions qui viennent de se qualifier pour le 3e et dernier tour. Cependant, le jeu produit par nos lions n’est ni rassurant, ni séduisant. La prochaine étape sera forcément plus compliquée car seules les 10 meilleures équipes Africaines du moment y prendont part.

Le principal problème de l’équipe nationale se trouve au niveau de l’entrejeu. Le milieu ne fonctionne pas et se limite simplement à enrayer les attaques adverses. Gana et Kouyaté, ayant le même profil, n’arrivent pas à assurer le relai entre la défense et l’attaque d’où les longues tranversales de Koulibaly et Diallo.

Certes, Cheikhou Kouyaté a été très bon mais entre lui et Gana le coach doit trancher. Entre ces deux récupérateurs, un doit rester sur le banc pour qu’il y ait de la fluidité au niveau du milieu. Un duo Gana-Pape Mactar Sarr ferait l’affaire ou à défaut un duo Gana-Mendy qui a un jeu propre et direct. Dans tous les cas, il nous faut un relayeur qui, en une passe, peut casser les lignes.

Étant donné que nos attaquants sont des joueurs vivaces qui ont besoin d’espace, la transmission au niveau du milieu doit être rapide pour casser les blocs défensifs jugés trop bas.

A droite, Krépin a prouvé qu’on peut compter sur lui. En pointe, Famara a un profil qui semble assez intéressant car pouvant jouer en pivot. L’axe central nous donne parfois des sueurs froides. En somme, un onze type semble enfin se dessiner depuis l’intronisation de Cissé.

 

Moïse Rampino

Article précédentÉliminatoires Mondiale 2022 : Namibie 1-3 Sénégal résumé du match, Highlights
Article suivantAliou Cissé sur le dernier tour : “Avec toutes nos qualités, on n’a à avoir peur de personne…”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here