Parmi les meilleurs joueurs sénégalais de la Ligue 2 française, Pape Ibnou Ba a permis à Niort de se maintenir. L’attaquant a inscrit 15 buts en 39 matchs. Meilleur joueur et meilleur buteur du championnat sénégalais, l’ancien sociétaire de la Linguère de Saint-Louis et du Stade de Mbour revient sur sa saison, ses objectifs et sur le souhait émis par la Mauritanie de porter ses couleurs. 

Record : Vous avez passé une excellente saison avec Niort (L2 France). Est-ce que vous pouvez revenir sur vos performances ?

J’ai passé une bonne saison avec beaucoup de difficultés au début. Mais là, je remercie le bon Dieu. La sasion, elle est terminée. Je vais me concentrer sur mes vacances pour passer du bon temps avec ma famille. A la reprise, on verra.

Vous faites partie des meilleurs sénégalais de la D2 française. Qu’est-ce qui a été votre source de motivation ?

Ma source de motivation, c’était le travail. Quand j’ai quitté Marseille Consolat, j’avais des objectifs bien précis. Au début, ce n’était pas facile parce que je ne m’étais pas habitué à la Ligue 2 professionnelle. Donc, cela m’a permis de travailler davantage. Mais avec l’aide du coach et de mes coéquipiers, je m’en suis bien sorti. J’ai joué 39 matchs en sus de 15 buts. Je pense que c’est bon pour un début.

Justement 15 buts pour un Sénégalais issu du championnat local, est-ce que c’était facile ?

Non, cela n’a pas été facile. Je viens de loin et je savais ce que je voulais. J’étais en National. Donc j’ai tout donné pour être performant.

Récemment, la Mauritanie a émis son souhait de vous voir sous ses couleurs. Cela vous dit de jouer pour les Mourabitounes ?

C’est vrai qu’ils ont contacté mon agent  pour lui parler. Mais quoi qu’il en soit, je reste un Sénégalais. Je suis un pur produit du championnat local. Donc, je ne me vois pas prendre la nationalité mauritanienne même si j’ai des origines là-bas.

Vu vos performances cette saison, pensez-vous à l’équipe  nationale A du Sénégal ? 

Le rêve de tout joueur, c’est  de défendre son pays, sa nation. Cela me fera plaisir de porter un jour le maillot de l’équipe nationale A. Mais, pour se faire, il me faut encore travailler. Redoubler d’effort et rester encore plus performant. Malgré mes 15 buts marqués, pour moi, je ne suis pas encore performant. Il me faut encore travailler davantage.

Est-ce votre meilleure saison depuis que vous aviez quitté le Sénégal ?

Non, je ne peux pas dire que c’est ma meilleure saison. Parce que les gens disent que le niveau ce n’est pas pareil. En National, c’était plus compliqué. Chaque équipe avait pour ambition de retrouver le championnat pro. Et là, j’avais marqué 28 buts.  Cette saison a été ma première en Ligue 2 mais je remercie le bon Dieu. C’était un peu difficle au début mais par la suite, je me suis bien intégré. Je me suis concentré et j’ai mauqué 15 buts. Et je sais que je pouvais marquer plus.

Quel l’objectif vous vous êtes fixés en début de saison ?

Mon premier objectif, c’était de venir à Niort et de gagner ma place dans le groupe. Au début, on me faisait croire que la concurrence serait rude parce qu’il y avait des attaquants que j’avais trouvé sur place.  Mais j’ai pu gérer. Avant, j’avais aussi d’autres clubs de Ligue 2. Mais finalement, j’ai finalisé avec Niort. C’est un tremplin pour moi. L’objectif a été atteint quand même mais tardivement. Tout le monde sait que Niort joue le maintien. En début de saion, on était en haut du classement. Mais par la suite, on n’a pas su gérer.

Vous avez aidé votre club à se maintenir en Ligue 2. Quel sera votre avenir là-bas ? 

Là, il me reste encore deux ans de contrat à Niort. Je vais me focaliser sur la reprise. Le reste, on verra après.

Avez-vous des contacts avec d’autres clubs ?

Oui, c’est normal. Je suis un attaquant qui marque des buts. Les gens t’appellent de partout. Maintenant, je laisse tout ça entre les mains de mon agent, qui va s’en charger.

De retour au Sénégal, vous avez suivi la Linguère de Saint-Louis, aujourd’hui (dimanche dernier), AS Pikine-Dakar Sacré-Cœur. Quel regard portez-vous sur le championnat local, après avoir été meilleur buteur et meilleur joueur ? 

Même à distance,  je porte un porte un regard attentif sur le championnat sénégalais. J’ai joué ici et je sais qu’il y a eu beaucoup de progrès surtout sur le plan du jeu. Il y a le niveau et le rythme. Avant de rentrer, j’espère pouvoir encore venir regarder d’autres matchs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here