L’ancien président de Marseille n’a pas goûté aux 500 millions de francs offert par l’Etat du Sénégal à la Caf pour l’organisation des Caf Awards prévus à Dakar le 8 janvier prochain.

«(…) La seule remarque que je fais, c’est que la Caf est l’une des institutions les plus riches d’Afrique. On me dit que l’Etat du Sénégal donne 500 millions Fcfa à la Caf, cela me parait invraisemblable», déclare Pape Diouf, dans un entretien accordé à Record. Pape Diouf de s’interroger : «Moi, je me pose des questions. Comment l’État peut donner 500 millions à une institution plus riche que lui ? La Caf est plus riche que le Sénégal proportionnellement parlant. On me dit que c’est une question de prestige. Je crois que le Sénégal gagnerait beaucoup plus en prestige en rendant complètement fonctionnelles les pelouses des deux stades du pays que de donner cette somme extravagante à une institution qui ne fera de cet argent qu’une manne offerte à ses membres». Avant de poursuivre : «Comme d’habitude, on prendra les plus grands hôtels, on ira dans les meilleurs restaurants, on louera les voitures les plus prestigieuses avec chauffeurs évidemment, on réclamera l’argent de poche….». Pour Pape Diouf, n’importe quel État ne peut pas se permettre de faire de telles dépenses parce qu’il y a l’organisation des Awards.