Pape GUEYE of Marseille and Michael CUISANCE of Marseille during the Ligue 1 match between Nimes Olympique and Olympique Marseille at Stade des Costieres on December 4, 2020 in Nimes, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport via Getty Images)

La blessure de Morgan Sanson contractée face à Monaco va profiter à Pape Gueye.

En football comme ailleurs, le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres. Et puisque c’est unes des lois en football (souvenons-nous de la jurisprudence Carrasso-Mandanda), la blessure aux ischios de Morgan Sanson lors de la victoire de l’OM face à Monaco (2-1) risque bien d’offrir une belle fenêtre en terme de temps de jeu à Pape Gueye. Villas-Boas ayant plusieurs systèmes de jeu dans sa manche, il ne fait pas de doute que l’ancien Havrais va pouvoir se montrer plus franchement lors des rencontres à venir.

Solide et appliqué, il arrive de Ligue 2 et affiche rapidement de belles intentions dans le jeu
Arrivé à l’OM l’été dernier avec l’étiquette de jeune espoir qui monte, Pape Gueye s’est immédiatement fait remarquer dans le groupe par son sérieux et son envie d’apprendre : “Je sais qu’il y aura du travail, mais j’ai choisi l’OM car ce sera un bon challenge avec de bons joueurs. Je vais progresser, au quotidien, avec un coach comme Villas-Boas”, déclarait-il durant la préparation. Pour ce qui est d’apprendre, ce sera rapide avec une titularisation express dès le deuxième match de la saison des Olympiens à Paris (victoire 0-1), avec une belle performance à la clé. Solide et appliqué, celui qui arrive de Ligue 2 affiche rapidement de belles intentions dans le jeu. Et sera récompensé par plusieurs titularisations ou entrées en jeu, dont une très remarquée face à Bordeaux (3-1). Au point que, durant la difficile période des Marseillais dans l’animation et la fluidité au milieu, supporters et observateurs demandaient sa titularisation dans un milieu de terrain qui semblait bien en deça de ses performances de la saison dernière.

Face à Rennes, le muscle de Pape Gueye peut s’avérer utile

Le réajustement tactique de Villas-Boas a pourtant d’abord semblé profiter à Michaël Cuisance, dans un 4-4-2 losange qui a fait ses preuves en Ligue 1. L’ancien munichois en numéro 10, avec derrière lui le trio Kamara-Rongier-Sanson s’est progressivement installé dans l’esprit d’AVB. A ce petit jeu-là, le jeune Gueye semblait réduit à être la doublure de Bouba et ainsi n’obtenir que quelques miettes de jeu, le temps de progresser encore. Sauf que, à la vue des récents événements, avec un Sanson sur le carreau et un Cuisance utile mais en perte de vitesse malgré tout, on a du mal à imaginer le prochain match des Marseillais à Rennes sans l’ami Pape au milieu. Face à une formation en quête de rachat, qui tente toujours de jouer sous l’impulsion de Julien Stéphan, il est possible d’imaginer un 4-3-3 avec le muscle de Gueye en relayeur, ce qui permettrait de contrôler les vélléités Bretonnes. Si la réponse appartient à Villas-Boas, nul doute que son jeune poulain est prêt.

SourceLephonceen
Article précédentCompétitions africaines- Jaraaf et Teungueth FC vont continuer leur préparation
Article suivantAnecdote de l’ex Président de Lens : “Quand Dioufy tue 3 fois sa grand-mère…”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here