PARTAGER

« Tel père, tel fils ! » L’adage a rarement été vérifié dans le football, tant les trajectoires des héritiers légitimes ont pu s’éloigner de celles du paternel. Noah Fadiga, fils de Khalidou Fadiga, a signé cet été son premier contrat professionnel avec Bruges.

Au moment où il signe son premier contrat professionnel à 17 ans avec le FC Bruges, Noah Fadiga est suivi par des clubs comme Southampton, Everton, la Roma et le Genoa. Mais comme son père Khalilou, qui avait porté le maillot du club belge, Noah a préféré s’aguerrir chez les noir et bleu.

Annoncé comme une grande promesse, le gamin a déjà un contrat avec l’équipementier Nike. Son talent, il l’a eu en héritage, sans aucun doute. La même technique exquise que son père, star des Lions de la Téranga dans les années 2000 avec une finale de CAN et un quart de finale au Mondial 2002, et « la même mentalité », confirme son paternel à RFI.

Mais pas le même pied, car Fadiga est gaucher. « Il est plus rapide aussi que moi à son âge et il marque plus facilement », ajoute Khalilou Fadiga, qui a tenu à ce que son fils décroche au moins l’équivalent du Bac belge avant de se consacrer exclusivement au football.

Appelé en sélection belge dans toutes les catégories de son âge, Noah peut également prétendre jouer pour les Bleus ou les Lions du Sénégal. Dans quelques années, trois pays risquent donc de se battre pour s’offrir les talents du milieu offensif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here