Il étrenne sa première sélection en Lion. Mais, Nampalys Mendy est déjà dans le bain. Le milieu de terrain de Leicester dit avoir conscience de l’enjeu de porter le maillot sénégalais. Mais, il a tenu aussi à rassurer qu’il n’avait jamais snobé l’équipe du Sénégal puisqu’auparavant, aucun sélectionneur ne l’a appelé. Aujourd’hui, le natif de Seyne-sur-Mer compte s’inscrire dans la durée avec les Lions.

Nampalys, comment s’est passé votre premier contact avec l’équipe nationale du sénégal ?

Ça va. Ça se passe très bien. j’ai vite appris à connaître les gens parce qu’au début je ne connaissais personne, parce que je n’ai jamais évolué avec qui que ce soit ici, à l’exception d’Abdou diallo que j’ai connu à l’AS Monaco. J’ai trouvé une belle ambiance et un beau groupe. J’espère qu’on pourra faire de bonnes choses ensemble. Mes coéquipiers m’ont très bien accueilli et ils m’ont dit que je suis sénégalais et que je dois être fier de ça.

Comment le contact a-t-il été noué avec le coach ?

Le contact s’est fait par téléphone. Et, pour être honnête avec vous, dès son appel c’était vachement clair dans ma tête. Il a tenu un bon discours et m’a présenté un excellent projet. J’ai été accroché et il a eu un discours assez poussé.

À votre poste de milieu de terrain, la concurrence sera rude…

La concurrence est partout et si, aujourd’hui, je retrouve la concurrence ici, ça veut dire que le Sénégal a un excellent groupe avec des footballeurs qui se valent. Ça fait partie de la vie d’un joueur et on est habitué à ça. Dès que j’ai décidé de venir ici, je dois forcément m’attendre à une concurrence rude à tous les postes.

Avez-vous une idée du Football africain ?

À part ce que je vois à la télévision, non. Mais, ce qu’on voit à la télé est très différent de ce qu’on vit en action. Aujourd’hui, j’ai pu m’entraîner pour la première fois avec mes coéquipiers et j’ai une idée de ce qui m’attend sur les différentes pelouses africaines. On a vu les conditions et on doit s’adapter rapidement.

Vous aurez snobé la sélection du Sénégal pendant des années… (Il coupe).

Non, jamais ! je n’ai jamais snobé le Sénégal et je n’ai jamais repoussé le Sénégal, non plus. je n’ai jamais été appelé. C’est la première fois qu’un coach du Sénégal m’a appelé et sans hésiter je suis venu répondre présent. Après, il y a des choses qui étaient dites. Mais j’avoue que je suis très fier et très honoré de faire partie de l’histoire de cette belle équipe du Sénégal. Tous mes proches sont aussi contents que moi.

Aucun sélectionneur sénégalais ne vous a jamais approché ?

Non, du tout. Aliou Cissé est le seul coach sénégalais qui m’a appelé et qui m’a expliqué son projet. Mais avant de recevoir son coup de fil, personne d’autre ne m’a parlé, que ce soit un responsable ou un sélectionneur.

Quels objectifs vous fixez vous avec l’équipe du Sénégal ?

Je veux vraiment m’inscrire dans la durée avec la sélection sénégalaise et réussir de belles choses avec mes coéquipiers, parce que notre pays le mérite.

N’est-ce pas une aubaine de jouer ensemble avec Gana Guèye dans l’entre-jeu ?

Effectivement, c’est une aubaine, parce que nos styles de jeu ne sont pas éloignés. Idrissa est un grand joueur qui évolue aujourd’hui au PSG et moi je suis ravi d’évoluer avec des joueurs de petite taille comme lui.

Vous jouez rarement à Leicester. Quel est le problème ?

Aujourd’hui, le coach fait ses choix. Moi, en ce qui me concerne, j’ai tout le temps essayé de faire de mon mieux en me donnant corps et âme aux entraînements. Je continue sur la même lancée tout en sachant que je ne détiens pas le dernier mot.

SourceRecord
Article précédentÉliminatoires CAN 2021 : Première séance d’entrainement des Lions à Kintélé
Article suivantAbdou Diallo- “Mon objectif est de gagner la CAN”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here