Après avoir disputer le mondial avec les U20 en 2015, Moussa Wague va prendre part à sa deuxième phase finale de coupe du monde. Au terme du galop d’entraînement des « Lions », l’arrière droit est revenu sur le bilan de sa saison avec Kas Upen (D1 Belgique), mais aussi le rendez-vous russe où le Sénégal est très attendu. En 2015, Moussa Wague avait participé avec les U20 du Sénégal à sa toute première coupe du monde. En Russie, le joueur formé à Aspire va connaître sa deuxième campagne internationale. « C’est un honneur et une fierté de représenter le pays dans cette compétition. Je suis très content d’être là, car ce n’est pas donné à tout le monde de jouer une la coupe du monde », s’est félicité l’arrière droit des « Lions ». Au Sénégal, la glorieuse épopée des « Lions » en 2002 reste une des plus grandes performances du pays dans le domaine du football. Une motivation pour le pensionnaire de Kas Upen (D1 Belgique) qui ne cache pas ses ambitions. « Nous venons de débuter la préparation. C’est important d’y aller doucement, en attendant le reste du groupe. Nous savons ce qui nous attend en Russie. Et nous ferons tout pour dépasser la génération de 2002. Nous voulons aller le plus loin possible. Nous espérons que le peuple sera derrière nous pour nous pousser. Après la génération de 2002, c’est à nous d’écrire notre histoire », a indiqué l’international sénégalais. Moussa Wagué est également revenu sur sa saison en Belgique où son club a frôlé la relégation. « Je pense que le bilan de notre saison est positif. C’était difficile, mais nous avons réussi à maintenir le club dans l’élite », a-t-il indiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here