Accueil Non classé Mbaye niang : Devoir de bien faire !

Mbaye niang : Devoir de bien faire !

0

Malgré le tollé enclenché par sa sélection pour le voyage des Lions à Praia dans deux semaines, Mbaye ne semble point bouleversé. Au contraire, l’attaquant du Torino affiche sa « fierté » et sa « joie de défendre » les couleurs vertes, jaunes et rouge de son pays d’origine. « Je suis fier et heureux de jouer pour le Sénégal », a déclaré, en effet, l’attaquant de Torino pour rassurer les Sénégalais qui doutent de son patriotisme.

Mieux, l’ancien Milanais ose défier ses détracteurs, qui l’accusent à tort ou à raison, d’avoir fait du Sénégal un choix par défaut. Faisant fi des attaques dont il fait l’objet, de la part de certains Sénégalais, à la fois surpris et choqués par sa convocation en sélection, Mbaye Niang préfère répondre sur le terrain. Un défi que l’attaquant de Torino entend relever le 7 octobre prochain à Praia. Conscient qu’il sera la principale attraction dans ce match important, voire décisif, pour l’avenir des Lions dans la course vers la Russie, il invite ses détracteurs à le juger sur le terrain.

En tout cas, il promet de mouiller le maillot national que certains Sénégalais l’accusent d’avoir choisi par défaut. Il n’a plus le choix. Non seulement il a ce lourd défi de convaincre les plus sceptiques par rapport à son amour pour le Sénégal, son pays d’origine, mais il a aussi l’obligation de mettre le sélectionneur national, Aliou Cissé, à l’abri des attaques. Autant de pression qu’il faudra bien gérer par le jeune attaquant de Torino, encore timide en championnat d’Italie. La Fédération sénégalaise de football aura, certes, bien accueilli le jeune attaquant dans la Tanière, mais force est de constater qu’il est encore timide dans la Série A italienne. Non seulement il tarde encore à ouvrir son compteur-but cette saison après 4 matches dans les jambes, mais Mbaye Niang ne parvient pas à effacer son record personnel de … 5 buts qui remonte à la saison 2015-2016, avec le Milan Ac.

Faire mieux avec la sélection est donc un impératif pour le nouveau Lion. Forcer le déclic, c’est un défi à réussir par ce jeune attaquant qui aura d’abord la pression à gérer. Rendre une copie sans rature au sélectionneur national qui a pris le risque de lui faire confiance, c’est le pari à tenir absolument, pour couper le gazon sous les pieds de ses détracteurs. Sinon, Aliou Cissé peut s’attendre à encaisser tous les coups, en cas d’échec.