À deux semaines des prochains matches amicaux de football qui opposeront les « Lions » du Sénégal au Maroc le 9 octobre, puis à la Mauritanie le 13, le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Me Augustin Senghor, a tenu à rassurer.

S’il reste convaincu que les clubs européens n’opposeront aucune réticence pour libérer leurs joueurs internationaux, le président de la FSF est aussi persuadé que : « Pour ce qui concerne le match le plus immédiat (Maroc – Sénégal), nous sommes en train de travailler sur le protocole sanitaire pour pouvoir voyager… On discute avec nos partenaires marocains pour que tout se passe bien sur place», a-t-il à nos confrères du Quotidien.

À ce jour, « Globalement la seule équation qu’on doit régler ce sont les problèmes liés aux tests de covid pour pouvoir entrer au Maroc… Une fois sur place on sera en regroupement en vase. Et certainement, 48 heures avant le match il y aura d’autres tests. »Convaincu que les autorités marocaines sauront relever le défi organisationnel, Me Senghor reste serein quant à la bonne tenue de cette rencontre amicale.

Dans les colonnes du quotidien, il révélera que : « Le stade (Lat Dior de Thiès) est resté fermé depuis novembre dernier. La pelouse est en assez bon état mais ça doit être amélioré… Nous avons même consenti en tant que fédération aux côtés de l’État, à faire des travaux avec la construction de murs au niveau des virages du stade qui posaient problème aux joueurs à cause des courants d’air… Les vestiaires ont été réhabilités et de nouveaux bancs de touche déjà acquis. » Des améliorations apportées au stade régional de Thiès qui à terme, pourrait éventuellement devenir un stade national a confié Augustin Senghor.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here