PARTAGER

Ils avaient réussi une saison époustouflante en 2016-2017. Idrissa Gana Guèye, Ismaïla Sarr, Diao Baldé Keita ou encore Sadio Mané sont attendus pour remettre ça en 2017-2018. 

On dit souvent que le plus difficile en football c’est la confirmation. Répéter les performances qui avaient fait du joueur le plus en vue dans un groupe. Les adversaires vous connaissent mieux désormais, plus d’effets de surprise. Reste maintenant à s’appuyer sur son talent pour surfer sur la même vague de réussite. Pour la saison 2017-2018, quatre Lions qui avaient affolé les pelouses européennes seront sans doute les plus épiés. Gana Guèye monstrueux avec Everton, Sadio Mané qui a illuminé le jeu de Liverpool, Ismaïla Sarr sans complexe avec Metz et Ddiao Baldé Keita, la terreur des défenses italiennes, sont tous attendus pour répéter les mêmes prouesses.

SADIO MANÉ : Tout Liverpool l’attend

Il n’a pas mis du temps pour marquer les esprits et s’incruster dans le cœur des fans de Liverpool qui lui ont même dédié une chanson. Sadio Mané a été décisif dans la qualification des Reds en préliminaires de la Ligue des champions la saison prochaine. Avec ses 13 buts et 5 passes décisives, il a été le meilleur «Joueur de la saison» de l’équipe et le seul africain dans l’équipe type de la premier League. Anfield s’attend alors à ce que l’attaquant des Lions soit le joueur majeur sur qui Liverpool va compter lors de la saison 2017-2018 pour s’extirper des situations difficiles. «Il fait de très bonnes choses sous les ordres de Klopp, c’est un garçon sérieux dans le travail. Maintenant il faudra qu’il fasse cela dans la continuité», a indiqué José Mourinho.

GANA GUÈYE : Le Bis repetita

Dans le milieu de terrain d’Everton la saison dernière, Idrissa Gana Guèye a été le nettoyeur, l’essuie-glace des Toffees. Celui qui est le premier à monter sur l’adversaire pour empêcher la relance. Avec 131 tacles effectués avec 74% de réussite, 78 interceptions, 234 récupérations, 234 duels gagnés en 31 matchs de Premier League, il a été d’un grand apport dans la stabilité du milieu de terrain. Si Gana a réussi sa première avec Everton, ses sorties sont encore attendues pour l’exercice qui va démarrer au mois d’août prochain. On ne devrait pas se faire du souci. La Premier League lui va bien. «Le style de jeu est ma façon de jouer. Le box-to-box, non-stop, c’est parfait pour mon jeu», dit-il. Pisté par Manchester United et Chelsea, on attend de revoir Gana Guèye refaire la même saison que celle aboutie qu’il l’a livrée.

BALDE KEITA : Ce sera à la Juve ou ailleurs

Diao Baldé Keita ne devrait pas être un joueur de la Lazio la saison prochaine. L’attaquant des Lions a explosé en Serie A cette année avec 16 buts. Ce, grâce au flair de son entraîneur Inzaghi qui avait décidé de changer de système de jeu, abandonnant le 4-3-3 pour un 3-5-2 plus offensif. C’est alors parti pour une folle saison. Le sénégalais écœure les défenses. Ce qui fait de lui le Lion le plus courtisé en Europe actuellement. «C’est potentiellement l’un des cinq meilleurs joueurs au monde, mais je ne le voyais jamais serein. Je l’ai tenu à l’écart jusqu’à ce que le mercato soit fini. Quand il est revenu, c’était un autre homme», pense Inzaghi. Raison pour laquelle les plus grands d’Europe se l’arrachent. Juventus, Monaco, Chelsea, Tottenham, Milan AC, Everton, Inter Milan se livrent à une rude bataille. De toute façon, quel que soit le club où il évoluera, Baldé Keita sera surveillé comme du lait sur le feu par les défenseurs. Ce qui rend plus ardue sa tâche pour la confirmation.

ISMAÏLA SARR : Une saison grandiose et après ?

À peine arrivé en France, aussitôt devenu la révélation de la Ligue 1 française. Ismaïla Sarr a fait feu de tout bois marchant sur l’eau lors du défunt marathon. Sans compter qu’il a mis des buts d’anthologie qui restent encore dans les archives. Auteur de cinq buts et d’une passe décisive en 31 matchs, le milieu offensif des Lions a marqué de son empreinte Metz pour sa première année dans l’hexagone. D’ailleurs, des clubs comme Leipzig, Barcelone, Newcastle, Rennes, Lille et Marseille sont tous derrière lui. rester à Metz ou partir ailleurs, Ismaïla Sarr sera observé et sa fiche de statistiques consultée régulièrement pour voir s’il est à la hauteur de sa saison 2016-2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here