PARTAGER

C’est l’année de Mané.

Lundi soir, Liverpool a fait d’une pierre deux coups. En venant à bout du rival historique Everton, les Reds remportent le derby de la Mersey, mais font également un bon au classement, passant devant un Arsenal défait à l’Etihad Stadium. Ce scénario était pourtant loin d’être écrit. Il a fallu une ultime offensive des hommes d’Anfield pour que Sadio Mané se transforme en héros du soir, inscrivant le seul pion de la soirée, un but à trois points. La réussite du Sénégalais est loin d’être anodine. Formé dans son pays natal et passé professionnel en France, le petit milieu s’est fait un nom en Angleterre. Au point de s’élever au même rang que Richard.

[themoneytizer id=”9390-28″]

 

Ligue 2 et Autriche

Mané fait partie de ces joueurs-révélations, et la première a lieu en Meurthe-et-Moselle. Oui monsieur. Le milieu offensif  y signe son premier contrat professionnel en 2010, mais doit patienter deux ans pour effectuer sa première entrée sur le pré, contre Bastia en Ligue 2. S’il ne parvient pas à éviter la défaite cette fois là, il enchaine ensuite le reste de la saison et prend part à 19 matchs. C’est exactement le temps qu’il lui faut pour être repéré par les Red Bull Salzbourg, qui le font signer contre quatre millions d’euros (déjà!), alors que Metz s’enfonce dans les profondeurs du football français.

En Autriche, le Sénégalais reste deux ans. Le championnat, la coupe, mais surtout la Ligue Europa, Mané participe à tout et y va de bon cœur. 87 matchs en tout pour pas moins de 45 buts et 25 passes décisives toutes compétitions confondues, l’ailier tape dans l’œil des scouts de Southampton. Dortmund est aussi sur le coup mais un certain Jurgen Klopp n’y croit que moyennement et laisse filer le joueur vers le championnat anglais. Une erreur que le technicien regrettera.

Premier League et CAN 2017

En Angleterre, Sadio Mané arrive avec le statut de joueur confirmé et participe en une saison à quasiment toutes les rencontres. Dix buts pour sa première saison, onze pour la seconde, les statistiques sont moins faméliques mais il faut dire que la balade est moins tranquille dans un championnat où l’ailier doit davantage faire attention à ses chevilles, qu’au placement du gardien. Seulement trois matchs de C3 pour son deuxième exercice avec les Saints, l’expérience de Mané est plus médiatisée que la précédente, mais moins prolifique qu’à l’Est de l’Europe. Mais le destin rattrape vite Sadio. Venu à Southampton compenser le départ de Ricky Lambert chez les Reds, le Sénégalais va une fois de plus assumer ce rôle en signant à Liverpool à l’été 2016. Désormais joueur d’une des plus grosses écuries d’Europe, Mané franchit un palier et affiche depuis août un total de 8 buts en 16 rencontres. Un ratio d’un but tous les deux matchs. Un début de saison canon. Le numéro 19 rouge est une des recrues les plus prolifiques de ce début de saison, au grand bonheur de son entraineur, un certain… Jurgen Klopp.

En signant lundi un but ultra-important pour la suite de la saison, Sadio Mané a prouvé qu’il savait se montrer à la hauteur de l’évènement. Une aptitude qui devrait lui être utile très prochainement puisque l’international sénégalais participera à la CAN 2017, en janvier. Tombé dans le « groupe de la mort » en compagnie de l’Algérie et de la Tunisie, le Sénégal peut se targuer de cinq victoires pour une défaite en phase de qualifications.

Les Lions pourront compter sur leur star pour cette nouvelle édition, car Sadio Mané n’a pas l’air d’avoir terminé son ascension. Il boucle en revanche une année… royale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here