Accueil Non classé LIGUE 1 – INDISPONIBILITE DU STADE ELY MANEL FALL DE DIOURBEL :...

LIGUE 1 – INDISPONIBILITE DU STADE ELY MANEL FALL DE DIOURBEL : Kaolack adopte la Sonacos

0

Obligée de s’exiler à Kaolack à cause de l’état défectueux de la pelouse d’Ely Manel Fall, la Sonacos de Diourbel, de retour dans l’élite du football sénégalais, peut compter sur le soutien du public du Saloum. Il l’a démontré samedi lors du succès (2-0) des Huiliers sur l’autre promu, Dakar Sacré-Coeur.

Une séance de décrassage pour évacuer la fatigue ressentie la veille pendant le match contre l’Entente Jeunesse Fatick (équipe de Ligue 2) s’impose aux joueurs de la Sonacos ayant pris part à cette rencontre amicale. Après le décrassage, leurs coéquipiers les rejoignent sur le terrain pour un échauffement général en cette matinée du lundi 20 novembre 2017. Tous habillés de maillots et culottes rouges, les Huiliers ont d’abord parcouru, pendant une quinzaine de minutes, le périmètre de la pelouse du stade Lamine Guèye de Kaolack, puis effectué des sautillements sur place et terminer par des séries d’étirements. L’échauffement, dirigé par le capitaine Souleymane Diallo, a duré une dizaine de minutes, sous le regard bienveillant du préparateur physique.

Après l’éveil musculaire, le coach Cheikh Guèye scinde l’effectif en trois groupes de huit joueurs pour une séance d’opposition de vingt minutes. La première équipe est vêtue de maillots rouges, la deuxième et la troisième portent respectivement des dossards verts et bleus. Les 24 joueurs, dont trois gardiens de buts, ont couru sans répit tout au long de l’exercice dans la moitié de terrain aménagé à cet effet. Selon l’entraîneur des Huiliers, Cheikh Guèye, cette séance d’opposition vise à redynamiser la défense et l’attaque de son équipe. “Le travail d’intensification démarre aujourd’hui. Au plan offensif, nous misons sur la conservation du ballon; et sur le plan défensif, nous mettons l’accent sur la supériorité numérique”, renseigne le technicien.

En tout cas, ce dispositif mis en place par l’ancien coach de Guédiawaye FC a porté ses fruits lors de sa première sortie dela saison en Ligue 1 sénégalaise. Sa nouvelle équipe a marqué deux buts sans en encaisser le moindre. La Sonacos de Diourbel, promue en Ligue 1 cette saison, reçoit ses adversaires au stade Lamine Guèye de Kaolack en attendant la finition des travaux de réfection du stade Ely Manel Fall. C’est ce qui justifie la tenue de ses séances d’entraînement, depuis le 15 novembre, sur cette pelouse. La direction générale de l’usine et les responsables du club ont décidé de loger les joueurs et l’encadrement technique au centre d’hébergement du stadium Lamine Guèye pour leur permettre de prendre leurs repères et en se familiarisant avec leur nouveau terrain.

La Ligue pro revit à Kaolack

Le retour dans l’élite du football sénégalais s’annonçait difficile pour le capitaine Souleymane Diallo et ses coéquipiers avec la réception de leurs adversaires en terre étrangère. Mais ils ont tout de même réussi leur entrée en matière dimanche dernier en battant Dakar Sacré-Coeur (2-0) au stade Lamine Guèye. Les Huiliers doivent leur salut à Serigne Mamour Niang, auteur d’un doublé. L’avant-centre a d’abord marqué à la 49en reprenant un tir d’Ibrahima Faty dit Messi repoussé par le gardien des Académiciens. Il a récidivé trois minutes plus tard avec le plat du pied suite à un centre de Faty.

Le soutien de la population du Saloum a été déterminant dans cette victoire de la Sonacos. Les Kaolackois sont venus en masse pousser les protégés de Cheikh Guèye à la victoire, lors de la première journée de la Ligue 1 jouée dans leur fief. La tribune du stade avait fait le plein. Pour Samba Ndao, conducteur de moto Jakarta, les supporters sont venus pour rendre hommage à l’équipe fanion de Diourbel. “Le fait de choisir le stade Lamine Guèye pour y abriter ses rencontres est un privilège pour notre ville. C’est pourquoi les dirigeants du football ont mobilisé des supporters du mouvement pour les soutenir”, s’exclame-t-il.

La délocalisation des matches de la Sonacos à Kaolack est une aubaine pour les amateurs du football dans cette ville, selon un joueur de Ndangane Foot. Ce footballeur, réagissant sous couvert de l’anonymat, estime que les responsables de la Sonacos ont offert à la population de la capitale du Saloum l’opportunité de revivre le football professionnel. “Nous aurons l’occasion de voir jouer les grands clubs de première division comme Jaraaf, Génération Foot, Diambars, Casa Sport, Mbour Petite Côte, etc. Nous étions nostalgiques de la Ligue pro. Depuis la descente de l’As Saloum en troisième division, les Kaolackois ne vivent plus l’ère du professionnalisme”, renseigne-t-il.

La Ligue régionale de football de Kaolack n’était pas en reste. Elle s’est érigée en bouclier pour accompagner les Huiliers tout au long de leur séjour au Saloum. “Diourbel est un vieux partenaire de la ville de Kaolack. C’est ce qui explique notre appui à la Sonacos. Nous avons déjà donné notre engagement aux responsables de l’équipe. Notre Ligue de football a rendu visite aux joueurs et au staff technique. Tous les Kaolackois sont prêts à accompagner la Sonacos pour la réalisation des performances qu’elle veut en Ligue 1, en attendant que l’Etat achève les travaux de réhabilitation du stade Ely Manel Fall”, souhaite le premier vice-président de la Ligue régionale de Kaolack chargé des compétitions, Baba Thioune.

Vendeurs et conducteurs de Jakarta se frottent les mains

Les Diourbellois ont aussi fait le déplacement sur Kaolack. Le comité des supporters de la Sonacos, en collaboration avec l’Amicale des supporters de l’équipe nationale du Sénégal, a organisé une caravane pour parcourir le trajet Diourbel-Kaolack. Ils comptent poursuivre cette tradition tout au tout au long de la saison pour accompagner les huiliers lors de leurs déplacements sur Dakar et dans les autres villes comme Louga, Ziguinchor, Saint-Louis, Mbour, Guédiawaye et Déni Birame Ndao.

La population kaolackoise promet une forte mobilisation lors des prochaines sorties des Huiliers au stade Lamine Guèye. La rencontre Sonacos-Dakar Sacré Coeur a été l’occasion pour les vendeurs d’écouler leurs marchandises: café Touba, boisson, eau fraîche, beignets etc. Les conducteurs de moto Jakarta se sont tirés d’affaires en transportant les supporters kaolackois et diourbellois entre le stade et les autres quartiers de la ville de Kaolack.