Khadim Ndiaye le gardien sénégalais du Horoya AC, sera confronté samedi au double défi de qualifier son équipe en phase de poules de la Ligue des champions et de prouver au public sénégalais qu’il demeure le rempart le plus sûr pour une bonne phase finale des lions à la Coupe du monde 2018.
Le portier sénégalais, dont l’équipe va jouer Génération Foot à Dakar, pour la manche retour des 16e de finale de la Ligue africaine des champions, a gagné des points aux yeux de certains sceptiques, depuis qu’il est devenu titulaire dans la cage des Lions, suite au forfait dû à une blessure du Rennais Abdoulaye Diallo.
S’il tarde à engranger davantage de suffrages chez les supporteurs sénégalais, l’ancien gardien de la Linguère de Saint-Louis est devenu l’une des têtes de gondole du recrutement du Horoya AC, qui truste tous les titres en Guinée.
La saison dernière, Khadim Ndiaye a été encore une fois sacré meilleur footballeur étranger dans le championnat guinéen devenu un point de ralliement des stars de la sous-région ouest-africaine.
Après plusieurs tentatives et autant d’échecs en Ligue africaine des champions, le Horoya AC espère cette année, réaliser son rêve, ce qui passe inéluctablement par une bonne performance de son portier sénégalais, une des pièces maîtresses de l’équipe guinéenne.
Dans un entretien avec la presse sénégalaise,Aly Male, l’entraîneur de l’US Gorée, éliminé par le Horoya AC la saison dernière (0-0 et 1-2), rappelait à la veille du match aller que Génération Foot devait faire attention au portier des Lions.
« Khadim (Ndiaye) est un des maillons forts de cette équipe dans ses buts et aussi grâce à ses relances au pied », avait rappelé l’ancien défenseur international.
Il n’est certes pas exempt de tout reproche sur le but de Génération Foot lors du match aller (1-2) joué à Conakry, mais ce détail devrait d’autant plus amener le gardien sénégalais à vouloir prouver samedi qu’il reste le rempart solide sur qui son club peut compter aussi bien que les Lions en perspective de la Coupe du monde 2018 (14 juin au 15 juillet).
Avec le manque de temps de jeu du Rennais Abdoulaye Diallo et d’Alfred Gomis (Spal, Italie), le gardien du Horoya AC, qui joue régulièrement et qui a assumé un intérim digne de respect, demeure une solution naturelle pour le staff technique de l’équipe nationale du Sénégal.
Khadim Ndiaye doit, c’est vrai, se battre plus que nécessaire pour lever tous les doutes, mais le gardien international sénégalais a prouvé lors de cet intérim qu’il restait très fiable.
Comme lors du match contre le Cap Vert battu (2-0) en octobre, par exemple, rencontre au cours de laquelle il avait fait plus que tirer son épingle du jeu, sortant une belle parade pour enrayer la première occasion des Requins Bleus à domicile.
Khadim Ndiaye, bien en place, a même permis aux Lions, vers la fin de la rencontre, de marquer les deux buts qui leur ont permis de virer en tête de leur groupe de qualification.
Quelques heures plus tôt, l’Afrique du Sud avait dominé le Burkina Faso 3-1 à Johannesburg pour la même journée de qualification dans la même poule.
Avec ses coéquipiers, il a bouclé la boucle ensuite en novembre dernier, en allant gagner à Polokwane (2-0), sortant à l’occasion des arrêts réflexes de classe, pour une victoire synonyme de qualification pour les Lions.
Mais en dépit de ses performances, un doute subsiste toujours le concernant, et de fait, Khadim Ndiaye doit encore prouver sa valeur aux yeux de l’opinion sportive nationale pour enfin lever les dernières incertitudes et inquiétudes du staff technique national.
Sauf que samedi, ces mêmes personnes (dirigeants et supporters) qui veulent être rassurés, caressent le doux rêve de voir Génération Foot se qualifier aux dépens du Horoya AC du portier international sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here