Avec des fortunes diverses en compétitions africaines, Jaraaf et Teungueth Fc regagnent Dakar ce mercredi suite à leur déplacement, respectivement à Harare et à Tunis. La proximité du match retour fait craindre que cela n’impacte leur fraîcheur physique.

Les deux représentants sénégalais en campagne africaine, Jaraaf et Teungueth Fc, respectivement en Coupe Caf et en phase de groupes de la Ligue africaine des Champions, pourraient être confrontés à un problème de fraîcheur physique lors de leurs prochaines sorties. En déplacement à Harare face à Platinium Fc (0-1) et à Tunis contre l’Espérance (2-1), Médinois et Rufisquois n’ont pas pu regagner très tôt la capitale sénégalaise pour préparer tranquillement leur match. Et comme par hasard, ils vont débarquer le même jour : aujourd’hui mercredi.

Une situation compliquée surtout pour le cas du Jaraaf qui a joué dimanche dernier, et qui n’aura que trois jours pour préparer son match retour prévu ce dimanche, au stade Lat Dior de Thiès (16h).

A cela, il faut ajouter les difficiles conditions de voyage dans le continent et surtout en Afrique de l’Est. Un très long périple qu’il faudra vite évacuer avant le match décisif contre l’équipe zimbabwéenne qui, malgré son revers à domicile, a fait forte impression.

L’autre aspect à gérer est la situation du staff technique qui vient de perdre son titulaire Malick Daf. Ce dernier ayant fait le choix de rester avec les U17, champions de l’Ufoa A et qui vont disputer la Can en mars prochain au Maroc.
Une séparation dans un contexte assez sensible et qu’il faudra gérer même si on sait que Daf était absent sur le banc à Harare.

Du côté de Teungueth Fc, l’équation est quasi la même. Car là aussi, il faudra gérer l’équation de la fraîcheur physique ; même si pour les Rufisquois le temps de récupération est plus long, leur match étant calé pour mardi prochain contre le Zamalek du Caire, au stade Lat Dior.

Bloquée dans la capitale tunisienne depuis samedi, faute de vol disponible, l’équipe rufisquoise devait finalement rentrer aujourd’hui. Les staffs techniques des deux clubs en ont profité pour s’offrir quelques séances de décrassage, autant à Tunis qu’à Harare.

Notons qu’à l’image de la dernière journée de championnat, Jaraaf et Tfc ne seront pas programmés pour la prochaine journée. «Nous sommes dans l’obligation de les protéger. Ce sont nos représentants africains, on se doit de les protéger. On trouvera un moment opportun pour les reprogrammer», a confié le directeur administratif de la Ligue professionnelle, Amsatou Fall. Qui ajoute : «Les délais sont trop courts pour les faire jouer en championnat.»

Sourcelequotidien
Article précédentOM, dossier Pape Gueye : Watford contre-attaque
Article suivantLe Sénégal, son idole (Sadio Mané), son arrivée en Tchéquie … Abdallah Sima a cœur ouvert

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here