Sur les cinq sélections africaines engagées à la Coupe du monde, aucune n’a pu se qualifier pour les huitièmes de finale. Une première en neuf éditions.

 

 La Coupe du monde est quasiment terminée pour les pays africains. Pas tout à fait car la Tunisie doit encore jouer un match contre le Panama jeudi soir (20h00), mais quoi qu’il arrive, aucune sélection du continent ne jouera les huitièmes de finale. Egypte, Maroc, Nigeria, Senegal et Tunisie ont tous été éliminés dès la phase de groupes de la Coupe du monde. Les Super Eagles et les Lions de la Teranga ont été proches du but, mais les premiers ont été battus en fin de match par l’Argentine (1-2) et les seconds, à égalité avec le Japon dans le groupe H, ont été éliminés à cause du nombre de cartons reçus.

C’est la première fois depuis l’édition 1982 qu’aucune sélection africaine ne se qualifie pour la phase à élimination directe. A l’époque, la confédération africaine n’avait le droit qu’à deux représentants. L’Algérie et le Cameroun étaient alors tombés au premier tour malgré une égalité de points avec les sélections qualifiées.