Dans un large entretien avec le quotidien sportif Record, Kara Mbodji, le solide défenseur sénégalais, quatre (4) mois après son opération du genou, se lâche. Il revient sur la campagne de désinformation sur sa blessure, ses relations avec Sadio Mané entre autres.

« Sadio Mané était prêt à prendre en charge les frais de mon opération »

« Sadio, on s’appelle régulièrement. Depuis que j’ai subi mon opération, c’est le joueur avec lequel j’ai le plus échangé. Il m’appelle tout le temps pour me réconforter. Il m’a dit un jour, Kara, s’il te plaît, dis-moi ce que tu veux. Pour les meilleurs médecins du monde, je prends tout en charge. Je lui ai dit que tout se passe bien et que je viens de quitter mon médecin traitant en Espagne. Malgré tout, Sadio Mané a insisté pour prendre en charge mes frais médicaux. Cela prouve que nous entretenons d’excellentes relations, ce que beaucoup ne savent pas », révèle-t-il.

« Sur ma blessure, des gens ont envoyé de fausses images IRM pour… »

« Il y a beaucoup de choses qui se sont passées sur ma blessure. Au moment opportun, je vais tout déballer parce que j’ai beaucoup de choses à dire. Les gens disent que je suis en retard, ils ne disent jamais ce qui s’est réellement passé. Et à un moment, je pensais que je n’allais plus revenir pour le football, que c’était fini pour moi. Si je parle, je risque de créer beaucoup de problèmes. Des gens ont envoyé de fausses images de radio IRM en informant la presse que Kara Mbodji ne sera pas disponible pour la Coupe du monde. S’il y va, il va porter préjudice au Sénégal. Il y a eu d’autres communications incriminant même mon coach à Anderlecht qui aurait dit que je privilégie la Coupe du monde au détriment du championnat belge. Si on y arrive, je vais parler, j’ai des preuves. Mais comme on va vers des échéances importantes, on doit mettre de côté notre ego pour l’intérêt du football sénégalais. Dieu est Grand », relativise l’ancien joueur du Diambars.