A quatre journées de la fin du championnat de Ligue 1, le gardien du Jaraaf, Cheikh Lo Ndoye, s’est confié à RECORD. Le portier médinois évoque sa forme du moment avec notamment 5 clean sheets lors de ses 5 dernières rencontres. Il parle aussi de la saison de son club.

Cheikh, quelle analyse faites-vous de la saison du Jaraaf ?

Nous sommes en train de faire une bonne saison. Sur nos 11 rencontres à domicile, nous n’avons perdu qu’une seule fois (face à Génération Foot 1-2). On a fait 2 nuls et on a remporté les 8 matches. Sur l’ensemble de la saison, nous n’avons enregistré que 4 défaites en 22 matchs, donc je peux dire que nous présentons un bilan satisfaisant. Mais je pense qu’on mérite mieux que ça, nous avons laissé filer des points facilement. Avec l’effectif de qualité que nous avons, nous aurons pu occuper une meilleure place en championnat. Mais il reste des matches à jouer. Nous voulons faire le plein pour le reste du championnat pour espérer quelque chose à la fin de la saison. Tout peut arriver dans le football.

Le Jaraaf est à 5 points du leader Casa Sports, le titre est-il toujours jouable ?

Bien sûr. Pourquoi pas ? Le Jaraaf est un grand club, habitué à vivre ces genres d’événements. Nous croyons à la remontée. Tout peut arriver, il y a 12 points à prendre. Nous sommes revenus à 5 points du Casa Sports, notre objectif est clair, nous jouons le titre. Nous revenons de loin, le Casa Sports nous devançait de 11 points, nous avions réduit l’écart jusqu’à 3 points. Malheureusement, avec le nul contre TFC (0-0), ils ont maintenant 5 points d’avance sur nous (entretien réalisé avant la 23ème journée, ndlr).

Si le Jaraaf ne gagne pas le championnat, est-ce que ce sera un échec de ne pas retourner en Afrique ?

Ça sera un échec total pour nous, de finir la saison sans trophée. Déjà, nous sommes éliminés de la Coupe du Sénégal. Notre ambition en début de saison était de retourner en Afrique. Nous sommes concentrés et positifs pour remporter les 4 derniers matchs.

Vous avez tout de même réalisé une remontée au classement. Qu’est-ce qui a été déterminant ?

Le travail, la concentration et le courage du groupe, surtout dans la seconde partie de saison. Ce n’était pas du tout facile à un moment donné, mais nous sommes restés soudés et solidaires. C’est ce qui nous a facilité les choses. Si on n’avait pas perdu le match contre l’AS Pikine sur pénalité et celui face au CNEPS, on aurait été à la hauteur du Casa Sports. Nous avons effectué des choses exceptionnelles, nous allons continuer dans ce sens.

Vous croyez toujours au titre, donc ?

Carrément, nous irons jusqu’au bout et on verra ce qui arrivera. 5 points dans ce championnat ce n’est rien, la tendance peut s’inverser à tout moment. Je crois fortement qu’on peut être champion, même si on n’a plus notre destin en main.

Vous avez fait 5 clean sheets lors des 5 dernières rencontres du Jaraaf. Sur quels aspects devriez-vous encore vous améliorer ?

Oui, c’est vrai que j’ai fait 5 matches sans prendre de but. Je dois dire merci à mes coéquipiers, surtout les défenseurs. C’est important pour moi et l’équipe de garder les cages inviolées. Si éventuellement on revient à hauteur du Casa Sports, on va regarder le goal-average. Mais je dois encore travailler le côté émotionnel, un gardien doit être serein et concentré de la première à la dernière minute. J’y travaille au quotidien. Je vais me donner à fond pour ne pas encaisser lors des prochains matchs.

Sur le plan personnel, avez-vous atteint vos objectifs ?

Pour le moment, les objectifs ne sont pas atteints, nous travaillons pour y arriver. Maintenant, tout joueur a des objectifs, pour cette saison c’est de donner au club le titre de champion. Aussi, faire partie des joueurs qui vont qualifier le Sénégal au prochain CHAN. Ensuite, c’est normal, j’aimerais avoir un contrat à l’étranger pour vivre d’autres expériences et mieux vivre de mon métier. J’espère y arriver.

Vous avez été appelé en sélection locale, vous y allez pour y rester ?

Bien sûr, je veux y rester, j’y étais avec la dernière équipe sous les ordres de Serigne Saliou Dia, on avait même gagné le WAFU Cup et on a été éliminés par la Guinée au dernier tour des éliminatoires du CHAN. Quand on est en sélection, c’est parce qu’on fait de bonnes performances, le reste, c’est au sélectionneur d’en décider. Si on vient en sélection, on doit se donner à fond pour y rester et je pense bien que je vais y rester.

SourceRecord
Article précédentÉliminatoires CAN 2023 : Iliman Ndiaye, Demba Seck et Alpha Dionkou prochaines recrues de Cissé
Article suivantEdouard Mendy : « J’avais mis de côté l’idée de jouer une Coupe du Monde…je vais pouvoir la jouer avec mon pays, le Sénégal ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here