Leader de la Superleague Ellada, avec 14 points d’avance devant PAOK, Olympiakos de Pape Abou Cissé et Ousseynou Ba pourrait voir son rêve d’être sacré se briser. Le club grec pourrait être épinglé dans un scandale de match truqué qui a eu lieu en 2015.

Alors que l’Olympiakos se dirigeait peinard vers son quarante-cinquième titre de champion de Grèce, un pauvre match de championnat datant de 2015 pourrait le priver de son possible sacre… et l’envoyer tout droit en D2 ! Le tout alors que Thrýlos n’a tout simplement jamais connu l’étage inférieur de son histoire. La raison ? Un supposé scandale de match arrangé en 2015, lors d’un Olympiakos-Atromitos (2-1), à l’occasion de la 22e journée de Superleague Elláda.

Hier, le journal SDNA s’est fait l’écho des recommandations d’un membre du comité d’éthique de la Ligue grecque, qui préconise donc une relégation en D2, mais aussi trois millions d’euros d’amende.

Par ailleurs, le propriétaire du club situé au Pirée, Evangelos Marinakis, pourrait être interdit à vie de toute fonction dans le football. Une sanction qui pourrait aussi faire frémir Nottingham Forest (Championship) en Angleterre, un club dont l’homme d’affaires est aussi le propriétaire. À noter que le président de l’Atromitos risque une sanction similaire. Le scandale comporte une quinzaine d’accusés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here