PARTAGER

L’académie Génération Foot porte désormais le nom d’Amara Touré, le père du président fondateur, Mady Touré, par ailleurs, candidat à la présidence de la fédération sénégalaise de football. Ce centre sera opérationnel le 16 novembre prochain et va accueillir 75 jeunes pensionnaires nés entre 1995 et 2000.

Devant les installations de Génération Foot dont les travaux sont dans la première phase, Mady Touré s’est replongé dans son rêve d’enfance. «J’ai démarré Génération Foot avec seulement deux ballons. Je m’étais fixé pour objectif d’en faire un grand centre de formation. Je veux sortir les enfants en situation difficile de leur misère», a-t-il confié, en présentant, hier, son centre de formation qui porte désormais le nom de son père, Amara Touré. Ce projet est réalisé sur fonds propres et grâce au partenariat du FC Metz. A en croire Mady Touré, ce centre lui a coûté 5 millions d’euros.
Génération Foot «Amara Touré» se situe au village de Deni Biram Ndao Nord, sur 14 hectares. Sur 11 bâtiments R+1 prévus, seulement quatre sont sortis de terre. Il y a un bâtiment de quatre chambres pour les entraineurs, un restaurant de 300 couverts, avec une cuisine électrique et un réceptif pour les hôtes. Un vestiaire qui répond à la norme internationale. L’espace est équipé de trois terrains de football : deux en gazon naturels et un en synthétique. Au sortir d’une tournée dans 12 régions sur les 14, le président fondateur de Génération Foot a tenu à faire un recadrage par rapport à des rumeurs malveillantes sur le centre. «Mon programme n’est pas falsifié, contrairement à ce qu’on dit. La présidence de la fédération ne m’intéresse pas. La réalité est palpable. En tout cas, une chose reste claire, je suis plus intéressé par le sort des enfants que la présidence de la fédé. Mon souci, c’est d’aider le football amateur», a précisé Mady Touré.

A noter que l’inauguration de ce centre est prévue le 16 novembre prochain. La formation sera gérée par Olivier Perrin, ancien responsable du centre de formation de Metz. L’équipe du technicien français compte démarrer avec 75 gosses nés entre 1995 à 2000. «Nous allons donner la chance à tous les enfants. La formation sera gratuite. Mais nous allons privilégier les jeunes sénégalais et c’est seulement 10 étrangers qui intégreront ce centre. J’ai déjà des contacts au Cameroun, en Côte d’Ivoire et au Benin», a informé M. Touré.

©Rewmi

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here