PARTAGER

A cause de sa volonté d’aller au Gabon, son club qui voulait «compter sur les joueurs disponibles en janvier» l’avait écarté de l’équipe professionnelle et l’envoyé chez les U-23. Mais à l’arrivée, Fallou Diagne n’a pas été retenu par Aliou Cissé dans la liste de 23 joueurs pour disputer la CAN 2017. Il n’empêche, le défenseur central de 26 ans «ne regrette rien» et se dit «fier» de son sacrifice.  

Comment vous avez accueilli la nouvelle de la publication de la liste et votre sélection ? 

Cela m’a fait très mal quand j’en ai eu connaissance. J’aurais aimé faire partie de ceux qui vont défendre les couleurs de notre pays. Je ne vaux pas plus que ceux qui sont choisis. Je leur souhaite le meilleur et prie qu’ils aient la victoire finale à la CAN. Nous sommes une famille et même si je n’en fais pas partie cette fois-ci, les autres le feront du mieux possible pour la patrie. Mais Dieu en a décidé ainsi et je Lui rends grâce, peut-être que c’est ce qu’il y a de mieux pour moi.

Regrettez-vous d’avoir fait le sacrifice de défendre les couleurs nationales au point d’être envoyé chez U-23 du Werder Brême pour vous empêcher d’aller à la CAN ?

Non, je ne regrette rien parce que c’est un sacrifice que j’ai fait pour moi. Je ne vois pas pourquoi je l’aurais regretté parce j’aurais été content de mon choix si j’avais été sélectionné. Ce qui me fait juste mal, c’est ce que le club qui voulait m’empêcher d’aller à la CAN voit que je n’ai pas été pris par mon pays. Sinon, je ne regrette rien, au contraire je suis même fier de m’être battu pour mon pays que j’aime par dessus tout.

Votre amour du maillot national est plus fort que n’importe quelle autre tunique d’un club ?

Seul Dieu sait ce que je ressens pour mon. Je n’aurai jamais de regrets d’avoir fait un sacrifice pour le Sénégal. J’en profite pour remercier Aliou Cissé parce qu’il avait un choix difficile à faire sur plus de 200 joueurs et tout le monde connait ma situation en club. Je lui souhaite d’atteindre ses objectifs avec cette Equipe nationale et que le Sénégal soit vainqueur au sortir de cette CAN. C’est plus important que tout le reste.

Est-ce que vous avez discuté avec le coach avant la publication de la liste ?

Non, nous n’en avons pas parlé, à part la discussion que nous avions eue lors du match contre le Cap-Vert. Il m’avait posé des questions et je lui avais expliqué. Mais il n’est pas tenu de le faire. Il a fait son choix que je respecte.

A part le coach, avez-vous parlé avec d’autres joueurs de la sélection ?

Oui, j’ai discuté avec des coéquipiers. Nous avons parlé et je leur ai souhaité bonne chance. Le plus important est la victoire du Sénégal et nous prions tous pour que les choses se passent bien et que l’équipe gagne.

Avec tout ce qui s’est passé ces derniers mois, est-ce que vous resterez au Werder Brême ?

Pour le moment, j’attends de voir qui se passera. Il faudra que je retourne au club et voir ce que je vais retrouver là-bas pour savoir la décision à prendre. Mais personnellement, mon souhait est de quitter le Werder Brême.

Il parait qu’il y avait des clubs qui s’étaient renseignés mais ont été refroidis quand ils ont appris que vous vouliez jouer la CAN. Vous confirmez ?

Effectivement, il y avait des clubs qui discutaient avec mon agent, mais il n’en m’avait pas dit beaucoup. Nous verrons comment les choses vont évoluer et ce qu’il faudra faire en fonction de tout cela.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here