Diégo Maradona est mort ce mercredi 25 novembre 2020. Depuis l’annonce de cette triste nouvelle, les témoignages fusent de partout. Le double ballon d’or Africain, El Hadji Ousseynou Diouf, parle d’un monument du football mondial qui s’est effondré.

Un monument s’en va

“C’est le prophète du football qui est parti“, a déclaré l’international sénégalais, El Hadji Ousseynou Diouf.

Les hommages de Dioufy

Il poursuit : “ Il m’estimait beaucoup. Quand il m’a vu jouer, je ne sais pas comment il a eu mon numéro de téléphone mais, il m’a contacté pour me féliciter et m’encourager. Si je fais partie des 100 meilleurs joueurs du siècle, c’est grâce à lui. Il s’est battu pour cela, alors qu’il n’est pas un Africain. C’est parce qu’il savait reconnaître et apprécier le talent de l’autre. Aujourd’hui, c’est le monde entier qui a perdu. Il procurait du bonheur à tout le monde. Il incarnait le respect. En plus, il était un vrai patriote“, a dit l’ancien joueur de Liverpool et de Lens.

SourceSenego
Article précédentTrophée the Best: Sadio Mané nominé par la FIFA
Article suivantSouleymane Diawara est le dernier buteur de l’OM en Ligue des Champions

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here