Les deux matchs contre le Bénin et le Rwanda ont prouvé que les deux latéraux, Youssouf Sabaly et Saliou Ciss, restent solides à leur poste et sont même devenus irremplaçables au vu de la qualité de leurs doublures loin d’être une sécurité ; à l’image de la dernière contre-performance de Ballo Touré. D’où un autre chantier à défricher pour Aliou Cissé.

Imaginez une défense des Lions sans les latéraux titulaires : Youssouf Sabaly et Saliou Ciss. Forcément cela pourrait faire désordre et créer quelques problèmes d’automatismes.

Avec la démarche de chaque entraîneur consistant à doubler tous les postes, cela ne devrait pas être aussi compliqué. Mais encore faudrait-il avoir sur le banc des doublures de qualité à même de remplacer Sabaly et Ciss. Et à ce niveau, il y a de quoi s’inquiéter.
D’abord au niveau du couloir gauche où la prestation de Fodé Ballo Touré contre le Rwanda a été très décevante. Titularisé à la place de Saliou Ciss, le Milanais a été transparent. Fébrile en défense et hésitant à la relance, Ballo Touré a vécu une soirée cauchemardesque mardi au Stade Abdoulaye Wade, avant de céder sa place au titulaire au poste, en seconde période. Et comme par hasard, c’est Ciss qui a été à l’origine du penalty transformé par Sadio Mané.

Booster la concurrence chez les latéraux

A droite, Aliou Cissé a cependant eu moins de problèmes avec Sabaly qui a assuré comme d’habitude. Le latéral du Bétis ayant à nouveau livré un match sérieux et appliqué. Avant de laisser sa place à… Pape Abou Cissé. Un choix lié à une volonté du sélectionneur de terminer le match avec une défense à trois. Un changement de dispositif pour contourner le bloc bas rwandais.

Mais même s’il voulait rester dans ses fondamentaux, en procédant à un remplacement poste par poste, seul Alpha Dionkou était éligible. Et comme par hasard, le jeune pensionnaire du Barça n’était pas sur la feuille de match mardi contre les «Guêpes». L’occasion de voir ce qu’il vaut chez les Lions A ayant encore été différée.

Quid de Bouna Sarr ? L’avenir n’est pas aussi clair pour le joueur du Bayern qui a des soucis au genou et qui va devoir se chercher un nouveau club la saison prochaine s’il veut être compétitif. Au même moment, Ibrahima Mbaye a disparu des radars pour n’avoir pas convaincu.

A quelques mois des prochaines journées des éliminatoires de la Can 2021 et du Mondial qatari, Aliou Cissé, au-delà des insuffisances notées au niveau de l’animation offensive, a donc un autre chantier concernant ses latéraux. La polyvalence de Sabaly ne pouvant être une alternative durable car ayant aussi ses limites et contraintes.

Il n’y a donc pas de temps à perdre pour «El Tactico» qui a promis de poursuivre sa supervision en Europe et pourquoi pas booster la concurrence chez les latéraux.

SourceLequotidien
Article précédentLiverpool : Thiago Alcantara aurait proposé à Sadio Mané sa maison, en cas de départ au Bayern
Article suivantAncien joueur de l’US Gorée, Mouhamadou Moustapha Hann signe à Sunderland

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here