PARTAGER

Au pays de Nelson Mandela, le match Afrique du Sud-Sénégal (2-1, novembre 2016), comptant pour les éliminatoires du Mondial 2018 et marqué par un arbitrage scandaleux du Ghanéen Joseph Lamptey, continue de susciter des commentaires. En marge du Nba Africa Game, tenu la semaine dernière à Johannesburg, nous sommes revenus sur ce match à polémique avec le capitaine des «Bafana Bafana». Et malgré la suspension à vie de l’arbitre, Dean Furman, absent pour blessure lors du match aller, ne pense nullement que la Fifa va faire rejouer la rencontre.

Qu’est-ce que vous pensez du match Afrique-Sénégal comptant pour les éliminatoires du Mondial où l’arbitrage a été beaucoup décrié ?

Je n’ai pas joué ce match parce que je souffrais d’une déchirure. Je l’ai suivi à la télévision. Evidemment, c’est une importante victoire pour nous. C’était dans une bonne ambiance. Le public était là pour nous. Evidemment, le débat revient toujours sur ce penalty. Mais nous avons marqué un deuxième but et sommes arrivés à décrocher les trois précieux points. C’est une victoire très importante pour la suite de la compétition. Ce qui nous met dans une bonne position dans le groupe.

Pensez-vous qu’il soit possible de rejouer ce match ?

Pour moi, c’est impossible de rejouer ce match. Durant toute notre carrière, on a eu à être confrontés à ce genre de décisions, mais on a du les accepter. Personnellement, je n’ai jamais vu un match rejoué pour erreur d’arbitrage. Une décision est une décision, il faut l’accepter. Je sais que les Sénégalais ont une appréciation différente de la nôtre, mais ils sont des professionnels et vont accepter la décision et poursuivre la compétition.

Pourtant l’arbitre a été sanctionné par la Fifa qui l’a radié. Et une enquête est même en cours. Est-ce que cela peut changer la donne ?

Il est vrai que cette décision arbitrale a changé le match et nous a été favorable. En tant que professionnels, on ne cherche pas à savoir ce qui se passe du côté de la Fifa. C’est l’encadrement qui s’occupe de ce genre de détails. Nous restons des professionnels et nous nous occupons de ce qui se passe sur le terrain. Pour nous, on regarde devant. On regarde la suite des éliminatoires.

Justement, quel est votre avis par rapport à la suite de la compétition ?

C’est un groupe très difficile. Prochainement, nous irons au Cap-Vert, le Sénégal va jouer contre le Burkina Faso. Ce sont deux rendez-vous très importants. Le Sénégal et le Burkina sont au coude à coude. Le Burkina est actuellement en tête, ce sera très serré à la fin. Ce sont deux journées qui seront déterminantes pour la suite de la compétition. Nous allons tout faire pour faire le job au Cap-Vert. Après, on verra ce que cela va donner.

Mais l’Afrique du Sud sera à Dakar lors de la dernière journée ?

C’est vrai ! Ce sera le dernier match du groupe. Ce sera un match excitant. Le Sénégal est au top avec les meilleurs joueurs du continent qui jouent dans les meilleures ligues européennes. Nous aussi nous sommes au top. Nous respectons nos adversaires, mais nous n’avons peur de personne. Vous avez vu notre performance lors du match contre le Nigeria qui s’est soldé par une belle victoire. Cela montre ce dont nous sommes capables. Nous sommes très confiants pour la suite de la compétition.

Qu’est-ce qui explique votre présence au Nba Africa Game ?

J’aime le basket. Il s’agit d’un grand événement en Afrique du Sud. C’est important pour nous footballeurs de prendre part à ce genre d’événement.

Vous vous attendiez certainement à la victoire de Team Africa ?

Oui bien sûr. Je suis du côté de Team Africa mais à l’arrivée Team World a gagné. Mais on a vécu une belle soirée avec un beau spectacle. C’était ça l’essentiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here