Le Sénégal a validé ce lundi son ticket pour les quarts de finale de la coupe du monde en Pologne. Les lionceaux réalisent une belle performance dans ce qui était considéré comme un derby de l’Afrique de l’Ouest contre le Nigéria. La partie ne fut pas facile ainsi que le reconnait le sélectionneur des U20 mais Youssouph Dabo est heureux d’avoir vu ses joueurs s’imposer avec une vraie force de caractère.

Quelle analyse faites-vous de la rencontre que vous avez remporté contre le Nigéria ? On a vu un vrai combat physique entre le Nigéria et vous et vous avez su concrétiser vos occasions, comment s’est comportée votre équipe sur le plan tactique ?

Ça a été un match difficile comme on s’y attendait mais on s’était bien préparé. On sait que c’est une équipe qui allonge beaucoup et qui n’est pas mal sur les deuxièmes ballons, raison pour laquelle j’avais demandé aujourd’hui aux garçons de remonter le bloc, de le placer plus haut et d’aller chercher les nigérians. Mais le fait que notre attaquant et que notre numéro 10 sortent pour empêcher la sortie des défenseurs centraux a laissé beaucoup d’espace derrière eux et cet espace n’a pas été comblé par les deux milieux axiaux et c’est ce qui nous a mis souvent en difficulté. Défensivement on était parfois loin les uns des autres, ce qui n’est pas dans nos habitudes mais à la fin ce qu’on retient c’est la victoire et l’aspect mental. Mentalement on a été costaud. Quand tu mènes 2 à 0 et que juste en début de deuxième période l’adversaire réduit le score, c’est juste un autre match. Ils vont continuer à pousser et toi tu es dans le doute, à savoir qu’est-ce que tu dois faire ?  Est-ce que tu dois continuer à attaquer ou si tu dois gérer pour ne pas prendre l’égalisation ? Pour des jeunes de cet âge, c’est assez compliqué d’où ma présence sur la ligne de touche pendant toute la deuxième période pour les aider, pour les guider parce que mon rôle aussi c’est ça.  On continue à grandir.  Ce sont des matches importants pour eux, pour leur carrière et leur formation car les matches se suivent et ne se ressemblent pas.

Depuis le début de la compétition, on a le sentiment que le Sénégal a souvent joué en bloc bas pour mieux se déployer sur les contre-attaques. Est-ce une philosophie de jeu ? Est-ce l’option que vous allez garder jusqu’à la fin de la compétition ?

En fait tout dépend de l’adversaire et de la situation. Les matches se suivent et ne se ressemblent pas. Sur les quatre matches que nous avons fait, nous avons joué de façon différente. Le premier match contre Tahiti, on est parti les chercher très haut. Le deuxième match contre la Colombie, on a reculé le bloc parce que la Colombie avait des joueurs de profondeur et il fallait éliminer cet espace. Contre la Pologne, nous n’avions pas besoin de faire le jeu. On leur a laissé le ballon car ce qui était important était de garder nos cages inviolées.  Pour le match d’aujourd’hui, parfois on a été haut, parfois on a été médian, voire bas. Pour vous dire qu’on ne joue pas d’une seule façon. C’est vrai que par rapport aux profils de joueurs que nous avons offensivement, ce sont des joueurs qui ont besoin d’espace. Par moment pour les mettre en valeur, il faut chercher cet espace et pour cela il faut accepter de voir l’adversaire venir chez soi.

Pour les quarts de finale, vous allez rencontrer soit la Corée du Sud soit le Japon. Est-ce que face à ce genre d’équipes, vous avez toutes les cartes en main pour franchir un autre palier ?

On ne peut pas dire que nous avons toutes les cartes en main. En face de nous il y’aura un adversaire. Donc ce sera un rapport de force et celui qui gagne ce rapport de force remportera la partie. On espère gagner ce rapport de force, il faut travailler pour cela et bien analyser l’adversaire. Ce sont deux équipes que je n’ai pas encore vu jouer. Je ne regarde pas trop les autres équipes sauf si je dois les croiser. A partir de ce soir, je vais prendre le temps de commencer à les regarder et de voir comment ça joue. Arriver en quarts de finale, ce n’est pas donné à tout le monde. L’équipe qui sera face à nous aura mérité sa place. Il faudra leur donner le respect qu’elle mérite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here