Entre l’équipe qui détient le record de participations à un tournoi et une autre qui dispute son premier match à ce niveau, la première prenant l’avantage après 180 secondes, le scénario semblait écrit d’avance. Mais les acteurs du match entre les États-Unis et le Sénégal, comptant pour la première journée du Groupe D de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019, n’avaient pas lu le script.

Les Africains ont égalisé à quelques minutes de la pause, avant de faire mouche à trois reprises en seconde mi-temps. Les Lionceaux de la Teranga remportent ainsi 4-1 leur tout premier match dans cette compétition. “Je suis fou de joie ! Franchement, c’est incroyable”, s’enthousiasme le sélectionneur Malick Daf au micro de FIFA.com dans les couloirs de l’Estádio Kléber Andrade, juste après le coup de sifflet final. “Nous n’avons pas bien joué en première période, mais nous avons fait quelques changements à la mi-temps qui ont bien fonctionné. C’est vraiment génial d’entamer notre parcours par une victoire. Nos quatre buts ont été inscrits par quatre joueurs différents, dont deux remplaçants. Ça en dit long sur notre profondeur de banc. C’est l’une de nos forces.”

Du respect mais pas de peur

Au retour des vestiaires, les Américains et leur capitaine Giovanni Reyna ont été asphyxiés par leurs adversaires. “Évidemment, je suis très heureux. C’est indescriptible”, confie Souleymane Faye devant la porte du vestiaire. En égalisant à la troisième minute du temps additionnel de la première mi-temps, il a largement contribué à remettre son équipe sur la voie du succès.

“Marquer le premier but de son pays dans un tournoi FIFA, c’est toujours un événement particulier. Mais nous ne voulons pas nous contenter de ça”, annonce-t-il. “Nous sommes bien rentrés dans la compétition. Ce n’est pas l’histoire qui décide du résultat. Nous avions beaucoup de respect pour les Américains, mais nous savions que nous avions nos chances. Bien sûr, l’ouverture du score nous a mis un coup au moral, mais nous nous sommes vite repris.”

Aliou Balde, qui a donné l’avantage au Sénégal en deuxième mi-temps, est du même avis. Après avoir écouté attentivement son coéquipier, il s’empresse d’ajouter : “Nous avons travaillé dur pour obtenir cette victoire. C’était le premier match. Nous avons toujours cru en nous, même après l’ouverture du score”.

La suite du programme dans le Groupe D n’aura toutefois rien de facile pour les Sénégalais, qui devront affronter deux champions continentaux, les Pays-Bas (30 octobre) et le Japon (2 novembre). “Pourquoi ne pas continuer sur notre lancée ?”, se demande le sélectionneur Daf, qui souhaite s’inspirer de la performance du Sénégal qui s’était invité en quarts de finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA en Pologne. “Nous pouvons enchaîner les surprises. Nous ne sommes pas encore arrivés au bout de nos ambitions. Nous sommes venus ici pour réussir quelque chose de grand.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here