PARTAGER

Depuis l’avènement du professionnalisme et la descente aux enfers de la Jeanne d’Arc, la double confrontation entre le Casa Sports et le Jaraaf est la plus attendue en Ligue 1. La première manche aura lieu ce vendredi à Ziguinchor où le Jaraaf s’est imposé 5 fois en 7 saisons.

Lequel des coachs va gagner son premier classico ?

Les coachs ne le reconnaîtront jamais (en off peut-être) et préféreront toujours dire que tous les matchs sont pareils et que les adversaires sont les mêmes à leurs yeux. Seulement, en réalité, c’est bien différent. Ils adorent les gros chocs et les préparent minutieusement. Et les succès dans ces grands rendez-vous font grimper la cote comme les titres font leur légende.

En 2011, c’est d’ailleurs une victoire probante lors du clasico à Ziguinchor (4-2) qui a convaincu les dirigeants du Jaraaf de promouvoir Amadou Diop «Boy Bandit » sur le banc et laisser partir Lamine Dieng jugé «trop capricieux». Pour marquer des points, Athanas Tendeng et Malick Daff qui disputent leur premier classico comme coach principal voudront sans doute gagner.

Et au-delà du prestige, il y a la course au titre. Aucune des équipes ne veut laisser Génération Foot creuser l’écart. Au Casa, une victoire permettrait, avec le match en moins, de revenir sur le podium alors qu’au Jaraaf un succès étoufferait les premiers grincements de dents nés après la défaite contre Guédiawaye FC.

Le casa restera-t-il maître à Aline Sitoé diatta ?

«nous sommes à l’aise partout mais chez nous c’est Aline Sitoé Diatta», rappelait Athanas Tendeng dans un entretien accordé au site sportsenegal.com juste avant sa première sortie au stade Demba Diop largement perdue 4-0 contre NGB. Les statistiques de cette année pourront le réconforter. Son Casa Sports est intraitable à Ziguinchor.

En deux matchs disputés, ses poulains affichent un bilan parfait de 2 victoires. L’ASAC Ndiambour (4-1) et le Stade de Mbour (1-0) en sont repartis bredouilles. Guédiawaye FC n’a pas fait le déplacement lors de la 6ème journée et pourrait lui aussi connaître le même sort. Des débuts fringants à domicile que le club n’avait plus connus depuis 2011 avec 6 succès de suite à Aline Sitoé Diatta.

Jaraaf va-t-il confirmer son hégémonie dans le Sud ?

La statistique est ébouriffante et doit forcément faire rougir les supporters des Verts de Ziguinchor. En sept saisons depuis le début du professionnalisme, le Jaraaf s’est imposé 5 fois dans le Sud. Ce qu’aucun autre club n’a réussi. Ça a commencé dès leur premier match en Ligue 1 pro. C’était en 2010, l’année du dernier titre des Médinois. Ils s’étaient imposés largement 3-0.

Rebelote l’année suivante. Alors que les deux équipes sont encore à la lutte pour le titre de champion juste derrière l’US Ouakam, les Dakarois remportent le choc (4-2) avec des doublés de Babacar Seck et Pape Ciré Dia. Les Ziguinchorois stoppent la spirale en 2012 (année de leur unique titre) en gagnant 1-0 après avoir également dominé la première manche à Dakar (2- 1). Ce sera leur dernier succès face au Jaraaf à Aline Sitoé Diatta.

Aliou Badji mettra-t-il un nouveau pion ?

Ibrahima Niane est sans conteste la sensation de ce début de saison. L’attaquant de Génération Foot a marqué à tous les matchs auxquels il a participé (8 en 5 matchs). Une constance d’au moins un but par match qu’un seul autre joueur parvient à suivre. Il s’agit de son compère en sélection U20, Aliou Badji. L’avant-centre du Casa Sports a lui aussi mis un pion à chaque fois qu’il foulait un terrain de Ligue 1. Buteur face à Génération Foot (2-1), auteur d’un doublé contre le Ndiambour (4- 1), il a aussi trouvé le chemin des filets devant Gorée (1-1) et Linguère (1-1). Il aimerait sans doute enchaîner face au Jaraaf contre lequel il avait déjà marqué la saison passée à Dakar (1-1).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here