Le Bénin loge dans le groupe du Sénégal pour les éliminatoires de la Can 2023. Le sélectionneur du Bénin par intérim a dévoilé sa liste ce mardi pour la confrontation avec les champions d’Afrique le 4 juin prochain à Dakar.

Moussa Latoundji croit en ses chances contre le Sénégal, il s’est exprimé en conférence de presse sur son système de jeu et son objectif contre les champions d’Afrique.

«Notre système de jeu ? Je pense qu’on continuera à attaquer parce que ça nous a bien réussi la dernière fois. Je pense que c’est ce qu’on attend de nous. Notre objectif sur ce rassemblement ce sont les 6 points pour les deux matchs. Il faut être ambitieux et optimiste. Nous ne craignons pas les Sénégalais. Nous jouerons notre match à fond. (…) Limiter les dégâts face au Sénégal ? Mais non, il ne faut pas parler comme ça. Nous n’y allons pas pour limiter les dégâts. Nous y allons pour produire notre jeu.»

Trois nouveaux dans la liste

Misant sur la continuité, le technicien local a fait confiance aux cadres de la sélection dans sa liste de 26 joueurs. On note les retours en Equipe nationale de Désiré Azankpo, Sessi D’Almeida, Youssouf Assogba et Jordan Adéoti. Trois nouveaux Ecureuils vont découvrir la sélection. Il s’agit de Bawa Salim, milieu de terrain de Coton Fc au Bénin, Lookman Farou Moussa, gardien de but d’Harmmaby en Suède, et Ryan Adigo, le jeune attaquant du Wurzburgrer Kickers en D3 allemande.

Charbel Gomez «porté disparu»

Le technicien béninois n’a cependant pas appelé Charbel Gomez. L’attaquant d’Amiens a été laissé sur la touche. En conférence de presse ce lundi, le sélectionneur Moussa La­toundji a expliqué l’absence de l’ancien joueur d’Esae (Loto-Popo) dans sa liste. Et pour l’ancien international béninois, Gomez serait porté disparu.
«Pour le moment je ne sais pas là où se trouve Charbel Gomez. J’ai essayé de le contacter en vain. J’ai également discuté avec son manager qui n’a pas su me donner de réponse concrète. Je ne pouvais donc pas convoquer des joueurs dont je n’ai pas de nouvelles», a déclaré le manager de la Team béninoise.

Débarqué à Amiens en France en 2019, celui qui est surnommé le «Neymar béninois» traverse une période difficile cette saison. Très peu utilisé par son coach, le jeune attaquant béninois est souvent englué dans des affaires extra-sportives.

Les Ecureuils ont la lourde charge de sortir de ces éliminatoires avec l’un des deux billets qualificatifs pour la Can, après avoir raté d’un cheveu la précédente édition et les barrages pour la Coupe du monde 2022.

SourceAfriquesports
Article précédent« Il n’y a aucun avantage sportif à jouer contre l’Algérie en ce moment »
Article suivantCrystal Palace : Cheikhou Kouyate critiqué pour son soutien à Gana Gueye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here