Avec un groupe au complet, au moment de rencontrer le Malawi, cet après-midi (16h Gmt) à Bafoussam, le sélectionneur Aliou Cissé n’a plus droit à l’erreur. Au-delà de l’enjeu de ce match décisif pour la première place du groupe B, le jeu des Lions, souvent décrié, sera aussi scruté.

«Aliou Cissé n’a plus d’excuse.» Cette phrase revient souvent chez beaucoup de supporters séné­galais, après l’annonce du retour de certains cadres qui avaient chopé le virus, permettant ainsi au sélectionneur d’avoir enfin son groupe au complet.

En clair, face au Malawi, cet après-midi (16h Gmt), Aliou Cissé sera scruté par rapport à la production du jeu des Lions, longtemps décrié pour son manque de fluidité.

Mais au-delà, un autre problème est venu se greffer dans l’équipe depuis le début de la Can et qui a pour nom : inefficacité offensive. En effet, en deux matchs, les Lions n’ont inscrit qu’un seul but, et sur penalty.

Pourtant malgré les absences de Krépin Diatta et Ismaïla Sarr, les alternatives étaient là, avec Mame Baba Thiam, Diao Baldé, Habib Diallo, Boulaye Dia, Sadio Mané…

Le changement de système contre la Guinée, avec un retour à un 4-4-2, avec Sadio Mané et Boulaye Dia devant, a sûrement eu un impact sur le rendement offensif de l’équipe.

Avec les retours de certains cadres comme Edouard Men­dy, Kalidou Koulibaly et Gana Guèye, contre le Malawi, Aliou Cissé devrait pouvoir gommer certaines incertitudes.

Mais dans sa communication d’avant-match, le sélectionneur national a surtout insisté sur l’enjeu du match face aux Flames avec un focus sur la première place. «Comme vous le savez, nous tenons à être premiers de notre groupe, pour les raisons que vous connaissez», a souligné le technicien sénégalais.
Même s’il ne l’a pas évoqué, Aliou Cissé sait très bien que le Sénégal risque de tomber sur un adversaire de gros calibre en étant deuxième. Tandis qu’une première place pourrait lui ga­rantir un adversaire «abordable».

Du côté du Malawi, on y croit. 3e au classement derrière le Sénégal et la Guinée, les Flames espèrent «créer la surprise».

«Le Sénégal est une grande équipe et nous nous sommes préparés. Dans cette Coupe d’Afrique des nations, nous sommes considérés comme des outsiders. Nous savons que le Sénégal est une grande équipe sur le papier. Mais dans le monde du football, tout est possible. Nous espérons gagner ce match pour nous qualifier. Nous allons tout donner pour atteindre les huitièmes de finale. Avec les nombreuses surprises notées en ce début de Can, l’espoir est permis», a déclaré Meck Mwase, en conférence de presse de veille de match.

 

Le Quotidien

Article précédentCAN 2021- Onze de départ : Retour du 433 face au Malawi !
Article suivantBarrages Mondial Qatar 2022 : La CAF dévoile les détails du tirage au sort

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here