Le match Sénégal-Guinée Equatoriale avait déjà débuté en dehors du terrain, avec des propos déplacés venant de certains joueurs du Nzalang Nacional. Suffisant pour réunir les ingrédients d’un match tendu dimanche, au stade Amadou Ahidjo de Yaoundé.

Sénégal-Guinée Equatoriale va boucler ce dimanche, les affiches des quarts de finale de la Can 2021. Prévue à 19h Gmt, au stade Amadou Ahidjo de Yaoundé, cette confrontation avait déjà été lancée par le Nzalang Nacional dont certains de ses joueurs, dans leur intention de «mousser» la ba­taille psychologique, s’étaient fendus de propos déplacés. Des dérapages, à l’image des insultes de leur capitaine, Carlos Akapo, et qui ne de­vraient pas arranger les choses, côté am­biance, au moment où les deux équipes vont descendre sur le terrain.

Au-delà, Sénégalais et Equatoguinéens ont aussi des comptes à régler au niveau des résultats. On se rappelle lors de la Can 2012 où, à la surprise générale, le Nzalang, pays hôte, s’était offert la qualification pour les quarts de finale en éliminant le Sénégal (2-1), pourtant parmi les favoris du tournoi.

En 2018, pour la première journée des éliminatoires de la Can 2019, dans le Groupe A, les Lions avaient surclassé la Gui­née Equatoriale (3-0), malgré les absences de Baldé Keïta, Kouyaté et Sadio Mané. D’ail­leurs, lors du match retour, joué chez l’adversaire, à Bata, en no­vembre 2018, c’est l’enfant de Bambali qui a inscrit l’unique but.

Ne pas tomber dans le piège de la provocation

Comme pour dire, ce sont deux équipes qui se connaissent assez bien qui vont s’affronter, avec un avantage psychologique pour les Lions, qui auront en tête la défaite de la Can 2012. Ce qui devrait les pousser à être prudents, à respecter l’adversaire et surtout ne pas tomber dans le piège de la provocation que les Equa­toguinéens vont utiliser à leur manière. A l’image de leur match heurté contre le Mali. Et c’est surtout à ce niveau que les coéquipiers de Kalidou Kou­libaly doivent être prêts.

Penser football, jouer football, c’est le mot d’ordre qui devrait venir du staff technique national, qui peut se frotter les mains d’avoir tout son groupe, qui va changer de cadre, pour rejoindre Yaoundé. L’arrivée de Ismaïla Sarr sera tout bénef’ pour Aliou Cissé, surtout au moment où il y a des incertitudes concernant la participation de Sadio Mané et Bamba Dieng, qui ont été ménagés hier lors de la dernière séance à Bangou.

Dans leurs nouveaux quartiers à l’hôtel Djeuga Palace, les Lions, arrivés hier dans l’après-midi dans la capitale camerounaise, sont donc conscients de la mission qui les attend. De ces quarts de finale qu’il faudra franchir pour aller défier le vainqueur de Tunisie-Burkina et au bout, une deuxième finale consécutive. Le trophée continental… enfin. Croisons les doigts !

 

Le Quotidien

Article précédentCAN 2021 : Ismaila Sarr dans le groupe pour affronter la Guinée équatoriale
Article suivantCAN 2021- Le Sénégal dans le dernier carré !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here