Opposé à l’Egypte, le Sénégal a remporté pour la première fois la finale de la Coupe d’Afrique des Nation sur le score de 0-0 puis 4 tirs au but à 2.

Cette fois c’est la bonne : le Sénégal règne enfin sur le football africain. Les Lions ont remporté leur toute première CAN contre l’ Égypte (0-0, 4 t.a.b. à 2) au bout d’une finale très fermée.

Après deux tentatives malheureuses en 2002 et 2019, les Sénégalais ont eu les nerfs solides dimanche à Yaoundé au Cameroun, après 330 minutes de finales au total sans marquer le moindre but.

Aliou Cissé tient sa coupe

Sadio Mané a raté un penalty en début de match (7e), mais pas son tir au but, après les échecs de Mohamed Abdelmonem et de Mohamed Ahmed, et celui de Bouna Sarr. Mané a quant à lui remporté son duel dans le match avec Mohamed Salah, son coéquipier de Liverpool, qui perd sa deuxième finale après celle de 2017, et n’a même pas pu tirer son « péno », lui qui était placé en cinquième position.

Cette victoire porte en outre le sceau d’Aliou Cissé, coach « local » qui avait pleuré sur le terrain lors des deux échecs précédents. Joueur, il avait manqué le dernier tir au but de la finale 2002 contre le Cameroun. Entraîneur, il avait vécu la frustration d’un but gag en tout début de match contre l’Algérie que son équipe n’a jamais remonté (1-0).

57 ans à courir derrière le titre

Ce premier triomphe est aussi celui de Mané, même s’il n’a pas réussi un très grand match, semblant porter la peine de son penalty mal tiré. Il reste cependant le héros de cette finale, avec Édouard Mendy, qui a arrêté un tir au but (Abdelmonem a frappé le poteau), et le capitaine Kalidou Koulibaly, suspendu pour la finale 2019, qui a lui transformé le premier, et a muselé Salah. Les trois stars mettent fin à 57 ans de malheurs. Depuis leur première inscription en 1965, année aussi de leur première qualification, les Lions couraient après ce titre.

L’Égypte, arrivée épuisée par trois prolongations consécutives depuis les 8e de finale et un jour de récupération en moins, n’a par contre pas remporté de huitième CAN. Les « Pharaons » ont défendu à l’arraché tout le match, pliant sans rompre sous la domination sénégalaise. Le résultat final est tout de même loin d’être aberrant. La victoire est en effet méritée pour les Sénégalais, vainqueurs aux points. Ils ont dominé le match et se sont procuré quelques occasions, même si elles n’étaient pas assez tranchantes, à l’image de ces centres d’Ismaïla Sarr devant la ligne (19e, 23e). Et le Marseillais Bamba Dieng a trouvé trois fois sur sa route dans la prolongation les gants du gardien Gabaski (92e, 100e, 115e).

Une finale à oublier pour Salah

Fatigué, isolé, Salah n’a par contre pas souvent trompé la vigilance de ses défenseurs. Quand il l’a réussi et a visé la lucarne, Édouard Mendy a paré (42e). L’Égypte a pourtant eu une balle de hold-up, une frappe d’Ahmed Mostafa boxée par Mendy au-dessus de sa transversale (117e).

Place maintenant à la revanche. Sénégal et Égypte se retrouvent en mars pour l’affiche des barrages africains de la Coupe du monde. Le duel africain Mané-Salah ne fait donc que commencer.

 

Article précédentKeïta Baldé : « Gagner cette CAN pour rentrer définitivement dans l’histoire du Sénégal »
Article suivantCAN 2021: dix moments clés qui ont conduit au sacre du Sénégal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here