Djamel Belmadi, le coach des Verts, s’est exprimé à l’issue du match amical disputé et remporté, dimanche soir, face au Mali, le dernier de la préparation, et à cinq jours de l’entrée en lice de l’EN dans la CAN.

Il a ainsi déclaré aux quelques médias présents : «Dire que nous sommes prêts avec certitude ne serait pas honnête de ma part. Je pense qu’on a des choses à rectifier, mais quand on regarde tout ce qui se passe autour de nous, avec la seconde défaite du Maroc, celle de la Côte d’Ivoire face à de supposées petites équipes, on remarque qu’il y a beaucoup de difficultés à les battre.

Toutes ces équipes majeures souffrent, à l’exception du Sénégal, qui a gagné face au Nigeria (1-0), dans des oppositions face à ces soi-disant petites équipes. Le principal enseignement, c’est qu’il n’existe plus sur le contient de petites équipes et ça je pense que tout le monde l’a compris.

Il nous faudra analyser ce match afin de voir ce qui a été bien réalisé et sur quoi on peut tirer des satisfactions. Et, on ira rectifier les choses qu’on a moins bien réalisées.

Déjà, on a rectifié le tir par rapport au match du Burundi, notamment dans la réaction à la perte du ballon, en y mettant de la bonne agressivité. Ce point très important nous permettra de faire la différence.»

Belmadi ne manquera pas d’évoquer l’affaire du préparateur physique, qui a quitté son staff, en minimisant les faits : «Il n’y a pas d’affaire, juste un membre du staff qui a décidé de partir de lui-même pour des raisons qui ne nécessitent pas d’arriver à une telle décision. Ce qui l’a amené à prendre ses responsabilités », explique le sélectionneur des verts sur Elwatan, visité par wiwsport.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here