Le sélectionneur national du Sénégal, Aliou Cissé, dit craindre une accumulation de fatigue pour les internationaux évoluant en Europe, qui doivent prendre part à plusieurs compétitions pour leurs clubs, avant de jouer des compétitions, dont la Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévue dorénavant en fin de saison.

?’Nous avons des objectifs pour cette CAN 2019, mais il faut faire avec, compter avec les aléas des fins de saison et prier que les joueurs gardent toujours la santé”, a dit Cissé, vendredi, à Dakar.

?’Nos joueurs, en plus de leurs championnats, sont concernés par des compétitions comme la Ligue des champions et l’Europa League. En fin de saison, ils peuvent ressentir tous ces efforts”, a-t-il expliqué, évoquant le risque de blessure.

Contrairement aux précédentes éditons, la CAN, qui se jouait en janvier-février, est désormais programmée en juin-juillet.

Aliou Cissé a rappelé la nécessité pour l’équipe nationale de ?’savoir travailler dans la continuité”, soulignant l’intérêt de l’ouverture à propos de la double confrontation contre le Soudan (3-0 et 1-0) que les Lions ont jouée en l’absence plusieurs cadres.

?’En dépit de l’absence de plusieurs cadres, ceux qui ont été appelés ont répondu présent et sont allés chercher les trois points de la victoire, synonyme d’une qualification”, a-t-il rappelé.

?’Ce n’est pas toujours évident de remplacer un nombre important de joueurs à cause des forfaits”, a ajouté Cissé. Malgré la victoire, souligne-t-il, il reste encore du travail à faire sur le plan du jeu.

La CAN 2019 est prévue au Cameroun en juin et juillet prochains. Elle se jouait habituellement en janvier-février, au grand dam des clubs employeurs des joueurs africains.