PARTAGER

À l’Atalanta Bergame depuis juin 2014, Boukary Dramé est nommé capitaine de cette formation italienne. De bon augure pour l’international sénégalais qui détient des statistiques impressionnantes. 

Promu capitaine de l’Atalanta Bergame depuis le début de la saison, Boukary Dramé prouve qu’il a l’âme d’un leader. Loin d’être impressionné par les enjeux de la Serie A, le natif de Villepinte, de nature réservé dans la vie de tous les jours, n’hésite pas de s’adresser à ses coéquipiers dans le vestiaire ou sur le terrain. Aujourd’hui, sa forte personnalité et son vécu l’aident à faire passer le message de son coach, Edy Reja, auprès de ses coéquipiers sur le terrain.

À 29 ans, l’ancien Parisien est devenu incontournable dans le secteur défensif de l’Atajanta Bergame. Malgré sa blessure en début de saison, Boukary Dramé a été aligné à 9 reprises sur le flanc gauche de son équipe, soit 709 minutes passées sur le terrain. Contrairement aux précédentes saisons où il a passe plus de temps sur le banc que sur le terrain, le Sénégalais a considérablement amélioré ses statistiques. Il a gagné 55% de ses duels depuis le début de la saison. Défensivement, le capitaine de l’Atalanta Bergame a souvent répondu positivement. En attestent ses 83% de tacles réussis.

A l’image des latéraux modernes, Dramé n’hésite pas non plus à se projeter vers l’avant. Sur les 9 matchs disputés, il a réussi à faire 49 passes soit 80% de réussite.

Un candidat pour la CAN-2017

C’est vrai qu’il n’a pas pris part aux derniers matchs de l’équipe nationale, mais Boukary Dramé reste un candidat crédible au poste de latéral gauche de la sélection. Il a souvent été appelé à la rescousse par Aliou Cissé lors des éliminatoires des prochaines compétitions continentales. Mais, au mois de juin dernier, il été obligé de quitter ses partenaires en plein stage au Rwanda pendant que les Lions affûtaient leurs armes pour en découdre avec le Burundi à Bujumbura, pour le compte d’avant-dernière journée des l’éliminatoires de la CAN-2017. Cependant, depuis sa première sélection en équipe nationale en 2005, Boukary Dramé a eu du mal à se faire un trou. La faute à une concurrence exacerbée sur le flanc gauche des Lions. Mais aujourd’hui, avec sa nouvelle dimension en club, l’ancien Sochalien se révèle comme une alternative crédible pour Aliou Cissé qui cherche toujours une solution au poste de latéral gauche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here