PARTAGER

A l’issue de la victoire du Sénégal sur la Libye, le sélectionneur du Sénégal a fait une analyse froide du match. Aliou Cissé déplore le but pris par manque de concentration.

Victoire contre la Libye – «Les Lions ont eu du répondant dans le comportement et, par moments, il y a eu de la qualité dans le jeu. Je les félicite pour cette victoire. On a travaillé très dur pendant une semaine. On n’a pas vraiment pris en compte ce match contre la Libye. Il fallait jouer à fond, on l’a fait. Mais l’équipe a eu des moments difficiles, surtout en seconde période. Pendant cinq à dix minutes, l’équipe n’a pratiquement pas joué. Cela est dû peut-être à l’effet de la fatigue. Je leur ai justement expliqué que c’est dans la fatigue qu’on doit être fort mentalement. Dans cette Can-là, on aura à jouer des matchs avec des prolongations, il faudra être plus costaud.»

Lacunes à corriger – «Des rectificatives, il y en aura tout le temps. Mais je vais m’arrêter sur ce qu’il y a de bon. C’est vrai qu’il y a des choses à améliorer. On a joué en première période contre un bloc bas où on n’a pas eu beaucoup d’espace. Et il fallait donc être juste techniquement. On a su par moments, rentrer dans ce bloc, par Pape Alioune Ndiaye, Henry Saivet et Moussa Sow, qui a su se créer des opportunités. On a aussi bien démarré la deuxième période. Mais on prend ce but par manque de concentration. Ce qui m’énerve un peu. On peut éviter ce genre de but. L’équipe a été beaucoup remaniée. On verra donc comment travailler contre le Congo, avec l’occasion de voir d’autres joueurs.»

Match contre le  Congo – «On est en préparation. Il ne faut pas oublier qu’il me manque des éléments sur le plan défensif. J’espère pouvoir les récupérer mercredi contre le Congo. Le match le plus important, c’est contre la Tunisie. Ces matchs amicaux sont importants. Elles nous permettent de faire des revues d’effectif. Dieu merci ! On n’a pas eu de blessés. J’espère qu’on fera mieux contre le Congo et surtout que mes joueurs soient prêts pour le match d’ouverture contre la Tunisie (le 15 janvier).  L’objectif, c’est la Can.»

La pression du 1er tour – «Il n’y pas de charge particulière. On a un groupe expérimenté. C’est vrai qu’on nous ressasse tout le temps le passé. Depuis que j’ai pris l’équipe, il y a une autre mentalité, une autre ambiance et un autre état d’esprit. De temps en  temps, on regarde dans le rétroviseur pour voir ce qui s’est passé pendant ces quatre dernières années. Aujourd’hui, le plus important est de regarder devant et travailler avec les joueurs, avec beaucoup de sérénité. Mon seul objectif, c’est d’aller le plus loin possible dans cette Can.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here