“C’est vrai que marquer un seul but sur penalty malgré toute l’armada offensive que nous avons… Mais, je vous l’ai dit, au football, il est beaucoup plus facile de défendre que d’attaquer et marquer des buts. Ce n’est pas évident, c’est difficile surtout en Afrique. Aujourd’hui, nos joueurs sont surveillés. Ils le savent. Mais ce que je retiens depuis le début de cette campagne, c’est que défensivement, nous sommes très forts. Par rapport à cette efficacité là, on y travaille. Comme je l’ai dit, nous nous sommes préparés en venant à cette Can avec beaucoup de certitudes, un schéma tactique qu’on a travaillé. Mais, nous avons perdu deux garçons qui s’occupaient de cette animation que sont Ismaila Sarr et Krepin Diatta. Pour moi, il faut que d’autres joueurs s’affranchissent un peu, se libèrent pour prendre leurs responsabilités dans le jeu. Mais cette efficacité est très importante. L’adversaire peut vous amener jusqu’aux prolongations,”

 

eMedia

 

Article précédentCan 2021 – Aliou Cissé: “En Afrique, il faut être prêt, pas seulement au football mais surtout sur le plan mental”
Article suivantCAN 2021-Alassane Ndour : « Ce n’est pas le Sénégal que l’on connaît »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here