PARTAGER

Le Vice-Président de la FSF, Abdoulaye Sow, s’est prononcé sur la décision du TAS qui a réduit la suspension infligée à l’US Ouakam et sa réintégration en Ligue 1.

« La décision du TAS est prise, il s’agit de s’y conformer et voir les modalités de son
exécution. C’est ça aussi le monde du droit. Devant l’Afrique du Sud (match de la 2e J. éliminatoires du mondial 2018 à rejouer), nous avons gagné et l’arbitre a été radié. Le TAS ne dit pas que Ouakam n’a pas tort, mais que le club n’est pas le seul responsable. Il faut analyser la décision et en tirer les conséquences. La Commission de discipline de la ligue Pro a pris cette décision en àme et en conscience. Le droit a été dit par une instance plus élevée. C’est ça le fair-play et la sportivité. Je félicite le président de l’USO, Abdou Aziz Guèye et les ouakamoisd’avoir mené et gagné leur combat. Il revient maintenant à la ligue Pro de voir les voies et moyens parce qu’elle est tenue d’appliquer la décision du TAS. Il n’y a pas de débat là-dessus. Aujourd’hui, Ouakam retrouve son droit de retourner en ligue 1. Il faut en tirer toutes les conséquences. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here