PARTAGER

C’est officiel depuis mercredi, Guédiawaye FC s’est séparé de son coach Youssou Dabo pour des raisons liées à son “absence injustifiée et non autorisée” pour sa mission de superviseur pour le compte du sélectionneur national Aliou Cissé lors de cette CAN 2017. Le désormais ex-entraîneur des Crabes a réagi à son limogeage dans les colonnes du quotidien STADES. 

«J’ai reçu un mail ce matin (hier) qui me notifiait la résiliation de mon contrat avec Guédiawaye FC. Deux semaines avant mon départ, tous les responsables de ce club savaient qu’Aliou Cissé, personnellement, m’a sollicité comme il l’a fait avec Omar Daff, à venir l’assister comme superviseur. Et il n’a jamais été question de courrier de la Fédération pour me libérer. Le président Diamil a essayé d’entrer en contact avec Aliou Cissé pour discuter de la situation et il n’a pas réussi à l’avoir. Il a attendu la veille de mon départ pour parler de ce courrier de la fédé et a eu l’idée de faire un communiqué sur la page du club pour faire réagir les fédéraux. Et comme ça ne s’est pas passé comme il le pensait, il m’a envoyé un message WhatsApp quand j’étais à l’aéroport pour me demander de reporter mon voyage de 24h ; ce qui était impossible pour moi. Il prend l’exemple de Daff à Sochaux qui n’est pas comparable parce que son club était en compétition et le mien en trêve. Omar était avec la sélection en début de préparation parce que son club était en trêve et il n’a pas eu besoin que la fédération envoie un quelconque courrier pour assister sa nation. Dans l’échange que j’ai eu avec Diamil, il m’a dit qu’il préfère voir Guédiawaye FC champion que le Sénégal champion et ça se passe de commentaire. Ils veulent me faire passer pour le méchant de l’histoire en disant que je les ai poussés à bout. Si je voulais partir, je l’aurais fait pendant l’intersaison parce que j’ai eu de meilleures propositions financières. Mais cet aspect n’est pas ma motivation».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here