PARTAGER

Une délégation de l’Olympique de Marseille (élite française) conduite par son nouveau propriétaire, l’Américain Franck McCourt, est attendue à Diambars (Saly-Portudal), les 19 et 20 juin, a annoncé mercredi le président de cet institut sénégalais, Saer Seck.

“Nous attendons l’arrivée d’une délégation de l’OM conduite par son propriétaire, Mc Court. La délégation comprendra plusieurs responsables du club, dont le président directeur général, Jacques Henri-Eyraud et Andoni Zubirazetta, le directeur sportif”, a-t-il précisé en recevant, dans les locaux de Diambars, l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot.
Accompagné de ses collaborateurs, le diplomate français a passé une visite de trois heures dans les installations du centre de formation, à Saly-Portudal.
M. Bigot a pris le temps de poser des questions sur le fonctionnement de Diambars. Il a visité les salles de classe, les aires de jeu et les bureaux et les chantiers du centre.
L’ambassadeur de France s’est entretenu aussi avec le personnel enseignant, les éducateurs, les entraîneurs et les pensionnaires de Diambars.
Selon le président de l’institut de formation, l’OM cherche à fonder une académie sur le continent africain, et Diambars fait partie des sites ciblés par le directoire du club français racheté en octobre 2016 par l’homme d’affaires américain Franck McCourt.
“Nous espérons pouvoir leur offrir ce qu’ils viennent chercher au Sénégal”, a dit Saer Seck à l’ambassadeur de France au Sénégal.
“L’OM cherche un site pouvant accueillir les pensionnaires de son académie”, a-t-il ajouté, précisant qu’en plus du Sénégal, les responsables du club français vont visiter d’autres pays africains pour la même raison.
Christophe Bigot a salué le travail fait par les responsables de l’institut de formation fondé en 2003. “C’est un projet qui donne de l’espoir et qui doit servir de modèle en Afrique, mais aussi dans les autres parties du monde”, a estimé M. Bigot à la fin de sa visite.
Diambars a formé des joueurs devenus professionnels, dont trois sont actuellement en stage avec les Lions du Sénégal, a rappelé Saer Seck, en parlant d’Idrissa Gana Guèye, de Pape Alioune Ndiaye et de Kara Mbodj.
Il a rappelé à ses hôtes que sa “grande joie est de voir d’anciens pensionnaires du centre réussir leurs études”.

“Dans ce sens, nous avons un accord de partenariat avec des universités américaines, qui permettent à nos anciens pensionnaires d’y jouer au football et de poursuivre leurs études”, a dit Seck, rappelant que, sur le plan scolaire, la plus grande réussite du centre a été d’avoir permis à un ancien “talibé” (un enfant mendiant dans les rues, Ndlr) de faire des études supérieures.

“Ali Sileymane Ly est arrivé à Diambars sans avoir fait l’école française. Mais nous avons réussi, en plus de le former au football, à le scolariser. Il vient de réussir son examen de DUT en informatique et doit poursuivre un cycle en ingéniorat”, a souligné Saer Seck.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here