En recrutant le Ballon d’Or africain, le Bayern rêvait sûrement d’un duo Mané-Lewandowski. Mais avec le départ-polémique du buteur polonais pour le Barça, la responsabilité sera encore plus lourde sur les épaules du champion d’Afrique et ex-dynamiteur de Liverpool.

«Je ne souhaite pas que Lewandowski quitte le Bayern, sinon Sadio aura trop de pression.» C’est ce que nous avait soufflé un observateur averti quand l’attaquant polonais était annoncé un peu partout. Avant de signer finalement au Barça.

Du coup, ce départ du buteur historique du Bayern fait de Sadio Mané, la seule star de l’équipe des champions d’Alle­magne. L’absence en effet du Polonais, le buteur attitré de la Bundesliga, va probablement laisser un «vide» au sein de l’attaque des Bavarois que le champion d’Afrique va devoir combler.

Et le fait de débarquer chez les Bavarois, surtout avec le Ballon d’Or africain 2022 dans ses valises, donne à l’ancien Red un peu plus de crédit vis-à-vis de ses coéquipiers et dirigeants qui ont déjà fini de l’adopter.

Olivier Khan : «Le Bayern n’a jamais eu de footballeur africain de l’année dans ses rangs»

En témoignent les mots très forts du nouveau Directeur général du club, Oliver Kahn, au lendemain du sacre du Sénégalais aux Caf Awards, le 21 juillet dernier au Maroc.

«Nous sommes très heureux du prix de Sadio Mané. Le Bayern Munich n’a jamais eu de footballeur africain de l’année dans ses rangs dans sa longue histoire. Ce qui est un honneur particulier pour notre club. Gagner ce titre une fois, c’est vraiment exceptionnel. Mais le gagner deux fois, c’est historique et génial. Vous pouvez en être fier et nous sommes aussi fiers de vous», a déclaré la légende bavaroise.

Les dirigeants allemands ne se sont pas arrêtés là. Ils ont célébré le trophée de Sadio Mané, meilleur joueur africain. Mardi dernier, ils ont en effet partagé sur les réseaux sociaux, la petite surprise organisée pour féliciter le Sénégalais.

Avant l’entraînement du jour, Oliver Kahn et Hasan Saliha­midzic ont surpris «SM17» avec un énorme gâteau, en présence de ses coéquipiers et de l’entraîneur Julian Nagels­mann.

Encore un signe de respect des dirigeants du Bayern qui ne ratent pas l’occasion de montrer leur fierté d’avoir Mané dans leur effectif. Suffisant pour mesurer le degré de considération, d’espoir et l’immense attente que suscite son arrivée en Bundesliga.

Il faut dire que l’enfant de Bambali sera très attendu au Bayern. Il sera loin de l’ambiance et de l’environnement assez particuliers de Liverpool. Et surtout de cette rivalité tenace avec un certain Mohamed Salah. Un problème d’ego entre deux «caïmans» qui se sont retrouvés dans la même mare et qui ne se sont jamais fait de cadeaux.

En attendant Harry Kane… si près si loin du Bayern

Sans pour autant minimiser les qualités des autres attaquants, comme Leroy Sané, Serge Gnabry ou encore Muller, une chose est sûre : au Bayern, Sadio aura donc plus de pression. Surtout si on sait qu’il va jouer au poste d’avant-centre dans le but de faire oublier «Lewan». En attendant un certain Harry Kane dont son arrivée en Bavière est aussi agitée.

Et justement, Oliver Kahn a fait part de son admiration pour l’attaquant de Tottenham. «Tout ce que je peux dire, c’est que Harry Kane est un attaquant incroyable mais qui est sous contrat avec Tottenham.» Des commentaires de l’ancien gardien de but de l’Allemagne qui ne devraient pas faire décolérer le manager des Spurs. Surtout si on sait que l’entraîneur munichois, Julian Na­gelsmann, s’est attiré les foudres de son homologue de Tottenham, Antonio Conte, en parlant de Kane la semaine dernière. Au tour de Kahn de mettre de l’huile sur le feu en disant à son tour tout le bien qu’il pensait de l’international anglais.

Comme pour dire que Kane, sous contrat jusqu’en 2024, est si près… si loin du Bayern.

SOURCELequotidien
Previous articlePremière journée Ligue 2 : Omar Daf vise une victoire d’entrée
Next articleUn club turc en pourparlers très avancés avec Bouly Sambou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here