Sochaux- Omar Daf : “Je n’ai pas hésité avec les jeunes, la saison dernière”

    0

    Dans l’attente de renforts totalement opérationnels, le FC Sochaux va encore devoir débuter la saison de Ligue 2, vendredi, en intégrant plusieurs jeunes, issus de son centre de formation et qui doivent faire leurs preuves, ou confirmer. Des places sont à saisir.

    Aujourd’hui, la signature d’un contrat professionnel, outre le fait d’apporter un confort financier quelques mois durant, ne donne aucune autre assurance au joueur. Et surtout pas celle de filer, inexorablement, vers une carrière dont il rêve. Pour passer le cap de la Ligue 2, voire de la Ligue 1, les joueurs sortis du centre de formation ont besoin de parfaire leur formation en essayant de tirer la quintessence des qualités qu’on leur soupçonne. Certains y parviennent, d’autres pas. Ces dernières années, le FC Sochaux a offert ce tremplin vers le monde pro à bon nombre de joueurs. Trop parfois. Mais le besoin de se protéger, pour ne pas être pillé par d’autres clubs, a amplifié ce phénomène des signatures précoces. Et c’est pourquoi, nombreux sont ceux, encore aujourd’hui dans l’effectif sochalien, qui doivent faire leurs preuves. Pourtant, la période traversée par le club franc-comtois offre, forcément, quelques opportunités à saisir pour ces jeunes. La saison dernière plusieurs joueurs, pas forcément attendus si vite, sont entrés dans le concert de la Ligue 2. Pour réussir à tirer leur épingle du jeu. Lucien Agoumé , Maxence Lacroix,Salem MBakata,Boris Moltenis entre autres.

    « Le critère n’est pas l’âge, mais ce que je vois au quotidien »

    À l’heure des trois coups en championnat, ce FC Sochaux qui attend encore des recrues expérimentées, et qui a surtout perdu 14 joueurs à l’intersaison, va devoir patienter en mettant sa jeunesse sur le feu. Et si Omar Daf insiste sur le besoin de pouvoir rapidement renforcer son effectif, il ne met aucun frein à l’utilisation des jeunes. « Je les connais tous pour les avoir eus au centre, ou en réserve » dit-il. « La saison dernière, je n’ai pas hésité avec les jeunes. Le critère n’est pas l’âge mais ce que je vois au quotidien. Pour exister avec moi, il faut être à 100 %. À l’entraînement, comme en match. Ce sont les joueurs qui me donnent des garanties à ce niveau-là, qui seront avec moi ».

    Si, pour l’instant, aucun attaquant ne s’est suffisamment mis en évidence pour revendiquer un statut de titulaire, dans un secteur offensif qui tique, dans l’entrejeu, qui souffre largement des départs de Owusu et Fuchs, ô combien précieux dans la récupération, des places se sont libérées. Younes Kaabouni, arrivé au mercato hivernal, et Gaëtan Weissbeck ont bien saisi leur chance durant les matches de préparation, mais doivent encore trouver à leurs côtés un joueur capable d’ alléger leur tache. Si Thioune, le Sénégalais devrait arriver, c’est le jeune Melvin Sitti qui a su montrer le bout de ses chaussures. Arrivé au FCSM en 2017, ce milieu qui a fait ses gammes au Paris FC avant d’être recruté au centre sochalien, a séduit Omar Daf qui l’a aligné d’entrée vendredi dernier face à Metz. Il n’est pas le seul. Rassoul N’Diaye, qui a signé pro en mars 2019 (3 saisons) à… 17 ans, a lui aussi été apprécié et Martin François a, également bénéficié de temps de jeu dans ce milieu ou Daham a repris tardivement. Au coup d’envoi de la Ligue 2, vendredi prochain, cette jeunesse sochalienne, déjà bien présente, va donc encore être appelée à donner un bon coup de main. À elle de tirer son épingle du jeu.

    AUCUN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here