L’équipe du Sénégal des moins de 20 ans, qui vient de prendre part au tournoi de la zone A de l’UFOA au Liberia, sera opposée à l’Egypte, samedi, pour la manche aller du second tour éliminatoire avec ‘’des appréhensions mais sans crainte’’ selon son entraîneur, Youssouph Dabo.

“Quand on évoque l’Egypte, c’est avec respect pour tout ce que ce pays a fait dans le football africain, a d’emblée souligné le nouvel entraîneur de l’équipe nationale du Sénégal des moins de 20 ans”.

“Mais s’il y a du respect, voire des appréhensions, il n’y aura aucune crainte parce que le football sénégalais a fait de  grands bonds en avant notamment dans les catégories de jeunes ces dernières années”, a dit Dabo successeur de Joseph Koto, double finaliste de la CAN des moins de 20 ans en 2015 et en 2017.

De cette équipe égyptienne des moins de 20 ans, le technicien sénégalais informe avoir visionné un document datant de décembre dernier.

“Mais entre cette date et maintenant, une équipe a le temps d’évoluer dans un sens ou dans un autre”, a-t-il reconnu soulignant qu’il est plus intéressant de se focaliser sur ce qu’il a sous la main.

Et à ce niveau, Youssouph Dabo, qui est par ailleurs entraîneur de l’équipe du Stade de Mbour (élite sénégalaise), fait état des leçons tirées de la participation de son équipe au tournoi de la zone A de l’UFOA organisé tout récemment à Monrovia.

“Nous avons tiré des leçons de cette participation”, a dit le technicien sénégalais au sujet de son groupe qui a gagné une rencontre (4-2) contre la Guinée, fait match nul (0-0) avec la Gambie, vainqueur de la compétition, et une  défaite (1-3) contre le Mali lors de l’ouverture de la compétition.

“Nous avons bien appris contre des sélections comme la Guinée et le Mali qui ont l’habitude de faire de bons résultats dans ce gendre d’épreuve”, a-t-il expliqué.

“Nous avons eu deux semaines pour rectifier et aller de l’avant’’, a-t-il retenu soulignant avoir fait appel à trois nouveaux joueurs locaux et deux expatriés pour renforcer son groupe de performance.

 

“L’objectif reste la qualification pour la CAN Total junior pour aider cette génération à emmagasiner de l’expérience internationale”, a-t-il conclu.