Tous les deux se sont qualifiés avec difficulté. Et les voici qui se rencontrent en 8es de finale dans une compétition où l’un était favori au départ et l’autre considéré comme un outsider. Sénégal-Ouganda de demain sera sans doute un des matchs les plus indécis de cette Can. Ainsi l’Ouganda, qui participe pour la 7e fois à une phase finale de Can avec à la clé une place de finaliste en 1978 contre le Ghana (0-2), se dressera sur la route du Sénégal pour tenter de franchir un nouveau cap dans cette compétition. L’Ouganda avait terminé 1er de sa poule (L) des éliminatoires de cette Can avec 13 points devant la Tanzanie et s’est ainsi qualifié pour la deuxième fois de suite en phase finale. Dans le groupe où il était logé (A) avec le pays organisateur l’Egypte, la Rd Congo et le Zimbabwe, il a arraché la 2e place qui l’a propulsé en 8es de finale.

Demain, les « Cranes » (ou « Grues ») feront face aux « Lions » du Sénégal pour le match couperet. Ce sera aussi la première fois que les deux équipes se rencontrent en phase finale de Can. Mais, par le passé, elles se sont croisées en éliminatoire de la Coupe du monde 2014. A l’aller à Kampala, ils s’étaient quittés sur un nul (1-1) et au retour un an plus tard le Sénégal s’était imposé par 1 but à 0. Enfin, la dernière confrontation en 2017, en amical, s’était soldée par un nul (0-0). Des statistiques qui annoncent une rude confrontation demain vendredi au Stade international du Caire. Les chiffres plaident légèrement en faveur des « Lions ». Mais là, il s’agit d’une autre compétition et en plus en phase à élimination directe ; et les « Cranes » ont démontré dans cette Can un si beau visage qu’ils n’auront rien à craindre. Farouk Miya et ses coéquipiers ont, en effet, démontré depuis le début de la compétition qu’ils ne sont pas là par hasard.

L’Ouganda sera donc un adversaire redoutable pour les « Lions », condamnés à jouer ce match à fond pour passer en quart. Aliou Cissé est bien conscient de cette nouvelle donne, lui qui soulignait la difficulté à jouer contre cet adversaire. « C’est une équipe qui n’a pas encaissé de but à domicile lors des éliminatoires, et elle ne lâche rien ». Le technicien sénégalais qui a déjà rencontré cette équipe ougandaise en match amical s’attend donc à une partie très compliquée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here